LA BOTTE MAROCAINE OU L'ACHAT AUDACIEUX QU'ON AURAIT PENSÉ JUDICIEUX

22.10.10

STP_0366


(J'adore tout le Wu-Tang, même les variantes, même quand ils ne sont pas ensemble. Voilà, c'est dit. Je me sens soulagée.)

Bon que ça soit clair, avec cette photo, je me fous un peu de votre gueule. Il fait 3°C en ce moment. Ça sent la neige. Cette photo est un mensonge météorologique. Un effet spécial pour vous en mettre plein les mirettes. Pour que vous vous disiez: "Mais mon Dieu, comment fait-elle? Serait-elle une sorte de Super Jaimie en short?"

Il y a quelques mois, maman me dit qu'une de ses potes allait au Maroc. " Ginger (maman adore les amies aux doux prénoms américains, ça lui rappelle Dallas. Et Santa Barbara) va en vacances au Maroc. (Ça je vous l'avais déjà dit). Tu veux quelque chose?", qu'elle me lance.
Moi: "ah ben ouais!".
Niveau conversation, maman et moi c'est vraiment classe. Et tendre. Et lexicalement argumenté.

Je veux des bottes tissées (celles de la photo donc) depuis vachement longtemps. J'arrivais parfaitement à les envisager avec ma silhouette, mes sapes et même ma nonchalence simulée.
Une paire de bottes au look vachement marqué (je suis très 2007 dans ce post, devrais-je réactualiser mes réflexes de bloggueuse. De vieille bloggueuse moitié has-been! Oh il faut que j'arrête où je vais lâcher un petit "trendy" des familles sans même m'en rendre compte et là, pour sûr, je suis grillée.)

STP_0368

(Note pour plus tard: on peut rigoler deux minutes mais faut arrêter les lunettes coeur, c'est pire que drôle... J'arrête!)

Sa copine, Ginger la chatoyante, a trouvé les bottes. Visiblement elle aurait marchandé et n'est pas peu fière du prix qu'elle a réussi à obtenir. Personne n'étant là pour vérifier son exploit, je me suis enthousiasmée et lui ai dit que son sens du commerce et sa fermeté avait dû rudement pesé dans la balance. Elle a souri.

J'essaie les bottes, elle me dit qu'elles sont en cuir brut, je la regarde et hoche ma tête extrêmement concernée pour faire comme si j'avais compris (vu que je titille la fashion dans mon quotidien...). Autant vous dire que non, en fait, j'ai rien compris.
J'ai même pas cherché sur l'Internet, m'en fous, je ne suis que futilité.

Bref l'idée c'est que ces bottes, avec la vie, la pluie, la crème, la vie, les bals du dimanche devraient se faire et avoir une autre couleur. Quelque chose de plus "cuir", plus camarguai....

Enfin ça, c'est si je les avais portées.
Vu que je ne les ai mises que pour les photos, pour vous démontrer à quel point je suis un meuf trop cool, limite altermondialiste.

J'sais pas, j'ai hyper cru à ces bottes. Et bam, déception. Je suis pire que prévisible.

PS: Merci de l'accueil chaleureux pour les bonnets, j'ai marché comme Aldo Maccione tout le reste de la journée.
On va les vendre ces bonnets, parce que je suis cupidité.

PS2 (pas de blague sur la console, je vieillis, je vieillis): C'est sûrement le déménagement le plus teasé au monde, mais ça y est, mardi, je pars définitivement.
S'il y a des bonasses en Bretagne qui me lisent, envoyez moi un mail, on voudrait refaire des photos avec les nouvelles pièces, et mes cheveux en photo, ça va deux minutes.
Mon mail, c'est unechicfille@gmail.com

PS3: Je vais acheter ma cinquième paire de UGG. Pour sûr, je les mettrai, comme ça on est tranquille.

PS4 (serait-ce trop pour les PS?): Je vous embrasse.

LA TÊTE

19.10.10

STP_0751



( Ouais c'est très Rita en ce moment...)


Jamais à la bonne taille. je n'ai jamais trouvé un bonnet à la bonne taille.

Alors, j'me suis dit qu'après avoir fait le pull, je me mettrai à l'élaboration du bonnet parfait pour mes très gros cheveux.

Et je crois avoir trouvé une bonne combinaison avec la grosse laine (qui est en fait un assemblage de plusieurs pelotes) et le rapport longueur / largeur.

STP_0781

Alors le pull WATG? Il devait être rempli de trous (comme une fausse grunge qui se serait encanaillée!), j'ai pas eu le "courage", encouragée par le pragmatisme maternel, je me suis résolue à le faire sobre. En marine sobre.
après j'ai pris de l'acrylique nul et là, t'inquiète que j'ai laissé exprimer le côté Pearl Jam qui sommeille en moi!

STP_0985

STP_0988

- Je m'habille pire que cheap, c'est n'importe quoi en ce moment.
Comme H&M n'est plus considéré comme du cheap, je fais pire, le manteau que je porte, j'l'ai acheté chez NOZ. Ouais, la classe... 14 Euros, il va pas durer ma vie vu qu'il m'énerve déjà.

- Un blouson en jeans de chez H&M, 29 ou 39 Euros, j'sais plus.

- Un vieux cheap monday noir lavasse. 50 Euros donc.

- Une chemise liberty trop grande donnée par ma mamie.

- Des Stan Smith qu'on ne voit pas.

- Les bonnets c'est moi qui les ai fait!

- Le pull pareil...

+ Un Starbucks de province. Un double Latte du Mac Do.

POP CULTURE

17.10.10

warhol-polaroids2



première ligne

deuxième ligne

troisième ligne

Les polaroid sont d'Andy Warhol.

LA RECETTE...

14.10.10

annapandemonia1

" Je ne peux pas vous donner la recette de la réussite mais je peux vous donner la recette de l'échec: essayer de faire plaisir à tout le monde tout le temps."

Herbert Bayard Swope 



Exceptionnellement, je vais être familière dans ce post, je vais te tutoyer.

( Et t'as deux minutes j'espère... Non parce que là,  y a des chances que tu rates Motus!)

Tu verras, ça sera sympa, je suis trop sympa dans la familiarité, ça me va bien au teint.

La phrase de Mister Herbert  est sortie d'un énième bouquin de développement personnel mon cul que j'affectionne tout particulièrement tellement j'ai encore quelques doutes sur ma place.

Oh ça va toi, pas la peine de faire le beau parce que tu te sens équilibré, complètement à ta place, serein, bien gaulé, étincelant de beauté, trop intelligent et baigné de charisme... tu sais pourquoi tu dois arrêter de faire le malin, parce que t'es un gros mytho.

Combien on en connaît des gens qui se la racontent heureux hein? Même quand il pleut à 7 heures du mat' un week-end de Toussaint? Même toi t'en connais, j'suis sûre... Mais si ceux qui disent "oh lala ma vie est un émerveillement à chaque instant. Tout est beau, tout est grand, à chaque seconde... ".
Quand  en soirée y en un qui me parle, (sauf  si c'est pas quelqu'un que j'aime), j'ai trouvé un bon subterfuge de conasse...
Je fais ma mine gênée, genre celle qui ne croit pas une seconde à la démonstration de bonheur de l'autre (en général, ça l'énerve... Niak niak niak aka le rire diabolique).
Non parce qu'à trop dire que tout va bien, excuse moi, c'est louche.
Je revendique le droit à la cyclothymie. Mieux, je trouve que c'est un acte militant à l'ère du botox et du lisse .


D'ailleurs, j'ai une théorie qui m'arrange bien. L'air déprimé donne une gravité dans le regard, une forme d'épaisseur.

Alors attention, t'as le droit d'aller bien, ça me rendrait contente, en revanche, sois modeste, il n y a pas tant de gens que ça dans ton cas. Énerve pas le monde parce que t'as réglé tes problèmes, tu nargues là... Et en plus t'es riche et t'achètes toutes les sapes que tu veux, sans compter, sans téma ton compte du Crédit Agricole... Fais le malin, va fais le malin.

Le post énervé... ;-) ( C'est trop sympa, j'adore...)

Bon alors les bouquins de développement personnel, oui parce qu'on en était là avant que j'engueule la Terre entière.

Ce post énervé n'a qu'une raison d'être:  Tenter d'appliquer la maxime d'introduction, ne pas plaire à tout le monde tout le temps.
C'est marrant, quand j'ai lu cette phrase, j'ai arrêté de penser. Un truc évident dans ma tête "mais oui ma petite chérie, forcément, tu ne peux que te planter comme ça!".

Toute ma vie, je me suis fait un point d'honneur à ne pas déplaire, et ce en tant  qu'enfant, amie, employée, amoureuse, bloggueuse, sportive, pote, collègue, inconnue, passante, conductrice... Et d'autres trucs dont on se tape!

Et c'est pas comme si ça avait payé cette histoire. Alors il ne s'agit pas de devenir une bonne grosse conasse mais il s'agit plutôt d'être en accord avec ce qu'il y a en moi, dans le mieux et le moins bien d'ailleurs.
Avec La lionne, on se disait cet été que ça devait bien d'être une conasse de son plein gré.
Non parce que des trucs de conasse j'en ai fait mais plutôt par négligence ou inadvertance, mais comme l'enfer est pavé de bonnes intentions...

Il s'agirait plutôt de choisir la bienveillance. Elle n'est pas acquise par principe.Il faudrait un truc entre les deux, un truc qui voudrait dire "Ah mais tu sais dans le fond, ce que tu penses de ma blague, ma démarche, ma vie, mon travail, mon mec, mes activités j'en ai rien mais alors rien à taper... Même si je te respecte, arrête de me pomper l'air"

(Illustration... Comment ça y a les Z'amours qui commencent...)

Cet été j'ai bossé avec une meuf qui était une vraie conasse assumée. Bosser avec elle était un enfer, et à aucun moment je me suis rebellée. Ça en devenait ridicule tant elle était conne mais moi, non, je suis restée en place, ne mouchant que très rarement... Voire jamais. Alors qu'un bon taquet verbal aurait été fort justifié tant elle cherchait la merde. Je suis restée polie mais à ce stade, ça n'avait rien d'une vertu, c'était une faiblesse... Je vous jure, j'me serais foutue des tartes si j'avais su viser correctement.

Tu sais pourquoi? Parce qu'à vouloir plaire à tout le monde tout le temps, t'en perds le respect élémentaire. Le respect de soi.
Faudrait pas voir à déconner avec ça...

Je t'embrasse et ré-enfile ma combinaison de nana polie. C'était limite là! La photo est de Jak and Jil

PREMISSES...

13.10.10

STP_0123

( S'il te plaît lecteur, bouge le tarp'. Bouge le comme si tu devais mourir demain et que, pendant la nuit, par un merveilleux miracle, tu t'étais transformé en une gracieuse Pussycat Dolls )

- Grimper 4 à 4 les escaliers en bois.

- Appuyer sur la touche "Power" de la chaîne Hi-Fi Philips (ancêtre de l'Ipod, lui-même ancêtre de l'Iphone... Vous êtes nés en 94 ou quoi? Sales jeunes va!) qui a vraiment trop la classe, vu que le lecteur CD permet d'en mettre 5 en même temps. "Rem, Ophélie Winter, Tori amos, Will Smith et Fiona Apple... Même pas la peine de choisir..."

- Gigoter les pieds... Tac tac... Les gigoter mieux sur Ophélie que sur Rem tu me diras. Passer la main dans les cheveux, les attacher, avec un chouchou... Un vrai, un qui est, à ce moment là, trop à la mode. La faute à Kelly Taylor, la pote de Brenda, elle-même la meuf de Dylan, tu vois quoi!

- Pousser, discrètement à cause du bruit, la porte du placard de maman. Voir toutes ses sapes. "I'm the queen...".
J'écarte les piles, choisis ce que je vais prendre et me lamente sur le fait que ma sœur ne fasse pas le guet... Je suis fille unique et c'est sûr, ça complique vachement les choses pour les conneries.

- Un gilet Benetton rose plus bonbon et c'est une barbe à papa rance. Une robe marine La fée Maraboutée. un faux gilet à pressions Agnès B. Une combinaison gris et jaune encore de chez Benetton. D'autres trucs sûrement...

- Les étaler sur le lit et jouer à la marchande. Enfin à la marchande, c'est relatif. Je parle à mon amie imaginaire et tente de la convaincre, avec des "bêtes" d'arguments qu'elle doit prendre ce pull... Mon amie imaginaire, qui n'a aucune personnalité, ne met pas longtemps à se laisser convaincre. Elle sort sa carte Visa de riche, aussi imaginaire et repart en se la racontant. Mon amie imaginaire n'est jamais modeste, elle dit que c'est un truc de faible. Elle dit qu'il ne faut jamais donner l'impression qu'on s'excuse. Elle se la raconte grave quoi!

- À mon tour.
J'enfile les sapes. Essaye de me faire la plus irrévérencieuse possible. Un jeans me sert de veste, une culotte de bandeau. Irrévérence qu'on a dit!
Et vais reluquer ce que ça donne dans le miroir... Pour ma vie imaginaire.
Je ne porterai jamais la le pull en sarouel dans ma vraie vie de 4ème D. J'suis une peureuse. On peut se marrer, se faire irrévérencieuse dans la salle de bain, pour le reste, on va attendre deux minutes.

Perso, c'est comme ça que j'ai commencé à aimer la mode... En me déguisant... Et ces moments, avec mon amie imaginaire, on aurait aimé les passer à manger des faux macarons qu'on ne savait même pas qu'ils existaient, mais Dieu qu'ils étaient bons. Alors on choisissait plutôt le gâteau au yaourt.

STP_0145 `

- Le short en jeans qui donne l'étrange impression que je ne me change jamais. H&M. 17,99 Euros.
- Le teddy American College emprunté qui coûte un peu un bras... Qu'est ce qu'il ne faut pas sacrifier pour se transformer en quaterback de Glee. 179 Euros.
- Les pompes E2 pour la Redoute. 79 Euros.
- Mes cheveux moitié crawouèdes et c'est emballé cette histoire...

Je vous embrasse. 
KAKI SUR ROSE... RIEN NE BOUGE?
STP_0298

(Bon c'est un secret pour personne que j'aime bien le hip-hop... Surtout East Coast, celui qui rigole pas tous les jours... Pas du Puff Daddy quoi!)

Bon là, je fais la maligne habillée moitié ras-du-cul.
Pour être tout à fait honnête, avec de l'opaque, c'est sympa de s'habiller moitié ras-du-cul
STP_0333


La jupe que je porte, c'est un tube AA, la marque qui va mal en ce moment...
Je ne sais pas si cette couleur fluo existe encore, vu que je l'ai depuis au moins 3 ans, mais ce modèle existe toujours... Y a des filles, qui peuvent porter ce tube en robe, tout en ayant le corps mannequin, sans tricher. Que les choses soient claires, ce n'est strictement pas mon cas. Vu que j'ai du vent... Que je suis hyper cambrée.
33 Euros si ma mémoire est bonne.

STP_0294

- La veste militaire qui a trainé son courage dans les tranchées a été achetée dans une brocante, pour 5 EUROS. Alors bon, y a rarement ma taille dans les veste militaires, alors je fais, ce que je fais avec toutes mes vestes et tous mes manteaux du moment, je reboule les manches. Si ça c'est pas de la débrouille de pauvre qui veut faire passer ses vêtements pour du créateur, je sais pas ce que c'est.

- Les bottes, les mêmes BATA dégueulasses de poussière. 59 EUROS.

- T-shirt American Vintage, 35 EUROS (ils n'en finissent pas de se moucher du nez avec leur coton...)

- Le sac c'est une vieillerie de chez H&M, qui casse pas 3 pattes à un canard mais que j'adore d'amour depuis longtemps... J'ai toujours aimé les trucs un peu fades. C'est sûr qu'à côté d'un Chloé ou d'un Baleniaga, je peux pas forcément compter sur mon sac pour ébaucher mon look... 14,99 Euros.

- Et oh tiens mes Pilote... C'est bien, ça change.

Total = 146,99 Euros (sans compter les lunettes, ça devient lourd sinon!)

J'espère que vous allez bien, j'ai tricoté comme une dingue, je vous montre ça au plus vite.
Je vous embrasse très fort les beautés fatales qu'on dirait Rita Hayworth dans la Dame de Shanghai.

STP_0313

LA CONDITION...

4.10.10

ADRvp6 (1)


(La photo de la flamboyante ANNA DELLO RUSSO est de Jak and Jil)


Hier je suis allée chez Zara.
Rien de transcendant, vous en conviendrez.
J'y ai acheté un pantalon écru vraiment clair, en velours très fin.

Acheter un pantalon écru en velours très fin n'était pas ce que j'avais prévu de faire dans l'après-midi, et pourtant.

A ma décharge, ce n'est pas de ma faute puisqu'il est rentré dans LE critère, l'unique critère, "Prends le puisqu'il remplit la condition de l'achat imprévu".
Ce pantalon est très joli, un poil compliqué dans sa coupe, mais ce ne sont pas ses vagues aspects créateur qui m'ont fait sortir la Visa à la caisse, non non.

Je vais vous expliquer.

Il y a 2 cas de figures dans l'action-shopping:

PREMIER CAS DE FIGURE: Je veux acheter quelque chose, j'en ai envie et/ ou besoin et pars magasiner avec la nécessité dans le sac à main.

Pour ma part il me reste un certain nombre d'achats nécessaires à effectuer. Certains depuis plusieurs années, c'est même la vocation de ce type d'achat, ils maintiennent le désir. Ils sont bien ancrés dans l'esprit puisqu'ils ne dépendent pas de la mode et de ses variations. J'y pense dans ma tête, me dis qu'un jour ils seront miens et peux patienter tranquillement, ils ne partiront jamais de la boutique.

- un trench Burberry élimé.
- Des ballerines Repetto sobres noires.
- Un duffle coat marine et aussi un rouge pour les jours d'encanaillement. Ils se doivent d'être très étriqués et avec une coupe parfaitement old school.
- Un vrai beau sac, le Jumbo de Chanel ou le 2.55. Malgré leur ultra visibilité du moment.
- Un pull marine, col V en cachemire. L'ultime j'entends.
- Un maillot de corps blanc, parfait lui aussi parce que pour le coup, c'est pas faute d'en manquer.
- Les Susan de Chloé, mais j'ai bien peur de devoir faire le deuil un certain temps... Voire pour la vie entière!
- Les Pirate de Vivienne Westwood et comme le matelassé Chanel, tant pis pour leur degré de fashionerie depuis 2 ans (Vous savez, il faut vraiment que je me fasse violence. C'est pour ça que je suis habillée sobrement tous les jours, pas snobisme. Je sais que ça n'a aucune espèce d'importance, qu'une acquisition aussi jolie soit-elle, ne définit pas une allure et encore moins une personne... Mais je ne peux pas m'empêcher de désirer moins quelque chose dés que je le vois là, et là et puis là aussi.)
-Un cuir tout souple Rick Owens avec des manches très longues qui mangent les doigts.

Il y a sûrement d'autres sapes, mais j'ai oublié et celles-ci sont les plus importantes.


DEUXIEME CAS DE FIGURE: Je ne veux rien acheter de particulier, pire, je n'ai besoin de rien, mais je vais aller trimballer mes frusques dans les boutiques. Pour passer le temps.
La deuxième hypothèse passe de plus en plus pour un passe-temps.
Et c'est ce passe-temps qui est responsable d'un nombre très importants d'achats "n'importe quoi". Mais si, les achats "n'importe quoi", ceux qu'on fait, en se disant mouais, que c'est pas mal, que c'est rigolo... Et on se retrouve avec une jupe improbable, qu'on portera 2 heures et qu'on enlèvera à force de passer devant le miroir en haussant les épaules et en détournant le regard à cause de la gêne.

N'en pouvant plus de remplir des sacs poubelles pour me débarrasser de ces sapes, j'ai trouvé un subterfuge imparable pour m'éviter de faire n'importe quoi.
Comme de toutes façons, on trouve toujours le moindre prétexte, la moindre occasion (type soirée déguisée) pour s'acheter des merderies, il faut être plus malin que le désir du moment.

La première étape, c'est l'essayage.

Ca peut paraître ridicule mais j'ai eu une longue période où je n'essayais plus rien.
Essayer c'est éviter les déconvenues.

Une fois essayé, entre en jeu le "Prends le puisqu'il remplit la condition de l'achat imprévu".

Il faut que ce que j'essaye m'aille mieux que ce que je porte le jour même. Même si ça n'a rien à voir, même si c'est joli.

De toutes façons, je ne savais pas que cette sape existait en partant le matin, je devrais donc pouvoir m'en passer aisément. Et si je peux le faire, vous aussi vous le pouvez.
95% du temps, ce que j'essaye est moins bien que ce que je porte.
Et dans 5% du temps, c'est mieux.
Et c'est là qu'on en arrive au froc Zara qui était bien mieux que je ma tenue du jour (qui elle, était bien mais pas top!).

Bon, c'est pas comme si c'était révolutionnaire, mais pour celles qui n'en peuvent plus d'acheter des choses improbables en se demandant comment elles ont pu en arriver là, ça ne coûte rien d'essayer.

Je vous embrasse.

LA VRAIE VIE...

1.10.10

STP_0527

(Je suis moins crâneuse qu'il n'y parait!!!!)


Chipotez pas pour le short, c'était il y a quelques jours.
Chipotez pas, la moue moitié boudeuse, moitié je me la ouèj, n'est pas dans mes habitudes, mais, j'ai encore une fois cru que ça me donnerait un genre.

Sur ces photos là, c'est mes vraies sapes, de la vraie vie, quand je bouge et que je travaille.

STP_0533

Non parce que parfois, je me déguise un peu...

STP_0534

- Veste H&M, 39 EUROS.
- Short de môme H&M (Un jour je me changerai...) 17 EUROS.
- T-Shirt American Vintage, 35 EUROS (ils se mouchent pas du nez quand même)
- Mes Air Force One que j'aime d'amour depuis des années. 90 EUROS. Un truc comme ça.
- Le sac Michel Klein, 20 EUROS.
- La ceinture H&M, environs 14,99 EUROS.
Je vous souhaite un bon week end.
Je suis à Brest, j'ai rencard avec le Capitaine Haddock au Crabe Marteau.

( C'est pas comme si j'avais quelque chose à dire hein!)

STP_0536

Une Chic Fille All rights reserved © Blog Milk - Powered by Blogger