KIRSTEN

28.1.11

HediSlimane01





NonPlusOne_Set02


Qu'est ce que fait Kirsten Dunst ces derniers temps?

LetMeIn01


J'aime bien Lux Lisbon mais je lui ai toujours préfèré Kirsten Dunst.

LetMeIn03


Au début de ce blog, vous me croyez ou pas, je parlais d'autres personnes que moi... Imaginez...
Michelle Williams, Kirsten Dunst, les soeurs Olsen, j'aimais bien. Je les traitais, mais j'les aimais bien...

LosAngeles181210_01


LosAngeles230110_18


Aujourd'hui, place à Kirsten qui, même si parfois je ne comprends pas tout à fait ses choix de chaussures, reste toute de même très inspirante.

KevinLynch08


PS: beaucoup de photos dans ce post, je sais, mais qu'est ce qu'elle est mimi!

LetMeIn04



Kirsten Dunst


Kirsten Dunst

NonPlusOne_Set03


Je vous embrasse...

LA CHAPKA EN ACRYLIQUE

27.1.11

11




(J'sais pas si vous avez remarqué, mais je me fous pas de votre gueule là, c'est pas les Forbans que je vous balance comme musique.)

(Je ne fais que des photos en logiciel beauf en ce moment, vous avez vu? J'adore... J'sais pas pourquoi les néophytes, comme moi, s'emmerdent avec du Canon ou du Nikon de dingue, puisque, vu qu'on sait pas les maîtriser, on fait que des photos moches où on est moche. Un téléphone, c'est plus simple et ça prend moins de place en ce qui me concerne!)

Bonjour.
Ca va?
La semaine est sympa?

L'ambition de ce post sera d'être anti-snob.


La chapka que je porte en photo vient de chez Noz'. Noz', et je déconne qu'à moitié, c'est presque mon magasin préféré (NDLR: Noz' est un entrepôt, moche, mal rangé, qui réceptionne des tas de choses invendues de goût plus ou moins douteux. Il y a autant de nourritures, de chouchou pour les cheveux que de livres illustrés).

Genre je me cale 2 heures (la fouillerie prend du temps) et je vais chez Noz' pour acheter des trucs dont je n'avais pas la moindre idée de l'existence 3 heures auparavant. Comme ces envies coûtent maximum 5 euros, je prends le luxe de me faire surprendre.
Genre je peux acheter des mangas, à moins d'1 euros en me disant que c'est bien, que je m'ouvre à d'autres types de cultures. À d'autres types de cultures populaires j'entends.

Ou je peux acheter un col en agneau de Mongolie (j'te jure) à 4,95 Euros en ricanant et en me moquant de ceux et celles qui dépensent des bras entiers pour des conneries qu'on remettra plus dans 5 semaines. Sûrement mon côté conasse qui ressent parfois le besoin de s'exprimer!

Ou cette chapka qui est d'un goût vraiment douteux. Non parce que là, je fais la belle avec le sourire et la fourrure sur la tête, mais la partie "tête" de la chapka elle n'est pas en fourrure de skaï, non, c'est un beau jacquard en acrylique vert chatoyant qui la compose. Je l'ai pas mise direct, en intro de post, vu qu'elle fait saigner tous les yeux qu'elle vise avec son regard en laser qui tue tout ce qui bouge.

(Pas d'impatience, vous verrez toute cette chatoyante en fin de post, je peux pas vous allumer comme ça et vous laisser en chien...)

Cette chapka, c'est plus du tout moi. Je veux dire quand je l'ai achetée, son allure était tellement loin de mes monologues internes de bon goût que je ne comprends pas ce qui m'a pris.

Exemple de monologue de bon goût, d'une fille qui se prend parfois bien trop au sérieux (moi quoi!):

" Oh lala, qu'est ce que je suis belle en épuré. Tout simple, pas besoin de plus. Du coton, du sobre, on se fait chier, de l'élégant, de la bonne silhouette, pas une couleur qui glisse sur une autre, pas de surprise! Je jette tout ce qui est pas dans la bonne matière, tout ce qui est trop criard, je veux rien qui déborde!"


Sauf que... Quelques minutes chez Noz', j'la vois là, mal rangée, qui traîne avec de la poussière sur le pompon et tout de suite, j'la veux sur ma tête.

Attends je vous montre, la sublime...

10

Alors je vous vois venir avec le store mal baissé. Vous vous dites que je pouvais pas faire un effort et aller à Los Angeles histoire d'avoir un beau décor de derrière. Sauf que je me fous encore une fois pas de votre gueule, le store est une référence à la scène du strip dans 9 semaines et demi... Et ouais mon pote, je référence moi. (NDLR: Non je déconne, mais même s'il y a le store et que c'est pas hyper gracieux, on voyait bien la chapka et je louchais pas, alors, la photo a remporté le concours de visbilité sur le blog.)

Alors le pire avec cette chapka c'est que je la mets avec tout et surtout avec ce qui est sensé pas aller avec. Ca doit être mon fantasme Dries Van Noten qui prend de l'assurance.
Là, le jacquard vert criard, sobrement mélangé avec une robe à fleurs de chez H&M dans les tons rosés.

C'est bien d'avoir un truc moitié moche, en mauvaise matière dans son armoire (j'en ai 2000 de ces trucs là, mais avec cette chapka, je ne suis plus honteuse, je revendique!), ça rassure.
Je n'avais qu'un fantasme avec mon armoire, la discrétion, le bon goût. Sauf qu'il arrive que le bon goût n'ait plus rien à avoir avec son propre goût.

Je vous embrasse.
A demain.

IS THAT A JOYSTICK IN YOUR POCKET OR ARE YOU JUST GLAD TO SEE ME?

25.1.11

mae+west+3




- "Les braves filles vont au ciel, les autres un peu partout."

- "Ce n'est pas grave d'enfreindre quelques lois de temps en temps, l'important est de ne pas les enfreindre toutes."

MaeWest


- "Un homme à la maison en vaut deux dans la rue."

- "Quand je me conduis bien, je suis très bien, mais quand je me conduis mal, je suis encore mieux...".

maewest6


La dernière phrase est, comme toutes les autres, de l'actrice américaine Mae West et a été prononcée en 1933 dans le film I'm no angel.
1933 s'il te plaît.

Mae, je l'ai découverte très tardivement, y a genre 2 mois. J'ai été époustouflée par son culot, son ego sur-dimensionné, sa gouaille, son parcours, sa vision de la féminité, son humour, la manière qu'elle avait  de rendre les hommes fous de désir mais, dans le même temps de ne jamais intimider les femmes.  Mae c'est pas une victime, elle ne se présentait pas comme ça, il n'y a rien de Monroe chez elle. De toutes façons, Mae était là bien avant Marilyn.

Mae n'avait rien de fragile, Mae, dans le fond, réussit ce truc qui me fait très envie:  être une femme virile. Une femme  qui se tape sur les cuisses tout en faisant des clins d'oeil au barman. Mae, la môme du Queens, elle a inventé ce truc qui consistait à avoir des seins mais aussi une paire de couilles assumée sans que ça pose de problème à personne.

Samantha Jones n'a strictement rien inventé.

Je vous embrasse.

23 JANVIER

23.1.11

photo


( Ne dis rien. Pas besoin de te justifier, je sais que tu kiffes. Jeanne Mas comme ça, à la fraîche, c'est super sympa. J'écoutais Mylène Farmer, donc par principe Jeanne et moi c'était pas à la vie à la mort en 1986... Mais hier soir, Angel s'est mise à chanter, par coeur les couplets de Toute première fois et je me suis pourquoi pas.  
Mon monologue est un monologue de vieille... Voilà voilà!)

Machi Machou experte en Bretonie, m'a susurrée d'aller à Sainte-Marine voir comme c'était joli.
Et vous savez comme je suis docile alors j'y suis allée.

photo (2)


- T-shirt Zara que j'aime même s'il est limite je sais. 7,99 Euros.
- Jeans H&M kid, 19,99 Euros.
- Chemise H&M, 24,99 Euros je crois.
- Gilet H&M (je ne fais preuve d'aucune diversité de "marque", c'est ridicule! C'est la pauvreté qui me force en me disant de mettre tout le temps la même marque vous savez, sûrement pas le manque d'originalité... Quoique!) pour lequel, vous l'avez, je l'espère, noté, que j'ai au moins dû pleurer 12 ans pour l'avoir. Rapport à sa taille. Rapport à sa pas très bonne taille. Je suis engoncée, voilà, c'est ça le terme. Une vingtaine d'Euros,  je n'ai pas plus de précision, c'était dans une autre vie cette histoire de gilet.

photo (5)


photo (6)


photo (1)


Je vous embrasse. À demain (Discipline! Discipline bordel!).

BONJOUR TOI

polkadotland1 (1)


(Rassurez-moi, j'ai déjà mis du Tori Amos sur ce blog? Rassurez-moi, vous connaissez sa reprise du tube de Nirvana?)


Post on ne peut plus spontané.
Je suis tombée sur ce site en cherchant ce que donne une couleur de vernie Essie dans la vraie vie.

Ce site c'est Lucy Laucht.

Probable que tout le monde connaisse ce site.
Probable que j'arrive après la musique.
Mais cette fille a une féminité (de sapes. On parle bien de sape là, pour le reste, j'l'a connais pas!) qui me plaît énormément. Qui, pour le coup, vu que c'est le propos, m'inspire vraiment.
Je vous balance juste les photos ce soir on en reparle mieux la semaine prochaine.
Je reviens lundi et réponds au plus vite à vos commentaires qui m'ont beaucoup touchée.
MERCI.
Je vous embrasse très fort. Avec la langue.

sequinskirtx2portrait


leopardprinttoplandscape


goldskirt2x2


floralskirtlandscape2

ALL STAR

20.1.11

STP_0122




Je suis en phase d'expérimentation.

Sachez, vous, inquisiteur et autre écoeuré de l'étalage d'égo sur les blogs, que prendre des photos de ses propres looks a un intérêt majeur et un intérêt qui ne fait pas beaucoup de bien à l'égo d'ailleurs. Celui de se rendre compte que le résultat en photo est nettement, mais alors nettement moins bien, que ce qui avait été entrevu dans la salle de bain, coupée en deux (la faute au miroir), à la manière d'une Betty Short (le dahlia noir) mais en moins gore. En écrivant mes phrases, je dois me dire que plus c'est long plus c'est bon, je ne vois que ça.

Aujourd'hui, je suis sortie dans la rue en ayant l'impression d'avoir inventé la paille (le truc pour boire, pas le truc des bottes hein!). Je me la suis racontée truc de dingue, sûre que là, j'étais ghetto comme il faut (lol) mais quand même avec une pointe de distinction (mdr) et aussi cette touche tellement branleuse qui me caractérise (pdr).
Et finalement, à l'image qu'est ce que je vois, un look sans parti pris qui ne me convainc pas beaucoup (mais je vais continuer et je vais trouver un jour!)
Pourquoi poster un look que je trouve moi-même un peu fade?
Parce que:
1) Comme déjà dit, je ne suis pas styliste (et ça se voit...)
2) Un blog n'est pas un magazine de mode, je "débute" dans les photos "tenue" et aimerais vraiment affiner tout ça. Comprendre un peu mieux, concrètement, ce qui fait qu'une tenue fonctionne. À mon goût pas à celui de Kim Kardashian ça va sans dire.
C'est parce qu'à chaque fois, j'ai des tenues hyper chouettes dans ma tête (un truc un peu à la Jalouse dans l'esprit) et finalement, ça bascule, parfois, dans le côté Femme actuelle, et ça, ça doit être bossé bordel!


STP_0116


Pour toutes les femmes actuelles, je porte:

- une robe H&M à 9,99 Euros. (NDLA: Une robe moitié nibards à l'air).
- Une veste à capuche, jaune, American Apparel, la marque moitié beauf moitié poil aux aisselles.Une quarantaine d'Euros.
- Une veste en jeans H&M, 29,99 Euros.
- All Star de Converse, super pas chères chopées en fin de série dans un Intersport qui fermait (en zone industrielle... J'vous vends du rêve hein?). 25 Euros.
- Une besace (c'est pas très beau comme mot tiens!), 5 Euros en brocante. j'aurais pu vous dire qu'elle était vintage... Ouais mais quand ça sort d'une brocante d'un village comme Wassy, en Haute-Marne, pas la peine de se donner un genre, c'est encore pire!

Je vous embrasse.


STP_0194

KID

19.1.11

20090822011121polaroid_003





Je crois que je ne veux pas d'enfant.

J'en suis pratiquement sûre.

Ca fait un bout du temps que je voulais écrire ce post me disant que finalement, on parle beaucoup grossesse dans la blogosphère féminine en revanche on parle beaucoup moins des filles qui n'en veulent pas.

Il paraît même que sur la blogosphère en parler est un poil compliqué, un peu "dangereux", mais, dans le même temps, je me disais que je ne devais sûrement pas être la seule dans ce cas et... Et ça fait toujours du bien de se sentir plusieurs quand on est loin d'être majoritaire.
Dans le dernier Grazia, il y a un article sur ces femmes qui ne veulent pas d'enfant et le lire a un peu apaisé ma culpabilité et mes questionnements stériles.

Je ne veux pas d'enfant et tout comme les filles qui en veulent (sans lapsus), j'ai des tas d'arguments qui déchirent. Personne ne gagne. Il y a autant de raisons de vouloir un enfant que de ne pas en vouloir. Aller sur le terrain du raisonnement ne sauve personne, les choses se situent ailleurs.

Par anticipation (il vaut mieux!) je tenais à dire que j'adore les mômes. Et aussi que j'ai eu une belle enfance alors ne jouons pas à la psychologie de bazar, chaque cas est personnel et ne se définit jamais avec des préjugés et encore moins avec de banales facilités de l'esprit.
J'ai bossé longtemps avec des enfants, j'ai même été directrice de colo plusieurs années et c'est certainement en vivant ces expériences que mon choix s'est construit.

Des filles m'ont dit qu'un jour, ce désir d'enfant s'impose à la chair et tout ce qui faisait douter s'évaporait.
Je n'ai jamais ressenti cela et pire, je ne l'ai jamais attendu.
Toutes mes copines ont ou veulent des enfants, alors c'est sûr, parfois, c'est difficile de se sentir en marge.

Mais bosser avec des enfants m'a montrée une chose essentielle, une chose que je trouve trop souvent négligée (ou volontairement occultée répondent certains, et je le comprends) dans le désir d'enfant, c'est la lourde place qu'occupe la responsabilité dans cette histoire.

C'est ce qui, perso, me freine. C'est tellement difficile comme décision, et je jure que mon choix est on ne peut moins égoïste. Il ne s'agit pas d'un choix qui me permet de m'éclater, de faire des grasses mat', de fumer des gros pétards jusqu'à pas d'heure, d'écouter de la musique fort et de partir en voyage quand je veux, non. Il s'agit du choix de ne rien imposer à personne surtout pas les éventuelles failles, fatigues, irresponsabilités, faiblesses, lâchetés et incompétences parentales. Qui peut dire quel parent il sera? Qui peut dire qu'il aimera son enfant assurément? Qui peut être si sûr de lui? La grossesse doit être bouleversante et conséquemment imprévisible. Je ne me vois pas prendre ce risque pour un être autre que moi-même.
Je ne me vois pas faire ce choix irréversible sans être sûre. Et dans le même temps je reste convaincue que personne, ne peut être sûr! Tout ceci me semble bien trop risqué.

Peut-être la faute à mon optimisme fragile, je ne sais pas.
Mais...
Je ne suis pas prête à prendre le risque pour le monde, l'espèce, la société. Pas pour moi.
Et puis il faut se poser la question de la capacité à être parent, de faire qu'un petit humain deviendra un grand humain épanoui. Serein. Et pourquoi pas de manière encore plus ambitieuse, parfois un grand humain heureux.
Avoir un enfant et prendre le risque de le rendre mal, de ne pas être capable d'assumer, d'assurer, c'est un risque trop immense pour moi.

Ma réflexion m'amène même à penser que je ne comprends pas que les gens qui veulent des enfants soient majoritaires. Je les trouve très courageux et pour être honnête, quelquefois un peu téméraires.

Même s'il y a une certaine gravité dans ce post, elle ne retranscrit pas une éventuelle mélancolie de ma part, mais ce type de choix a des implications plus larges et plurielles. Je ne suis pas la seule concernée et il est toujours difficile de faire de la peine aux autres, en revanche, ça serait, je trouve, la pire manière de fléchir que de faire plaisir.

Je ne sais pas ce qu'il en sera de la suite de ma vie, je ne renonce à rien mais je ressens les choses de cette manière depuis presque toujours.

Je vous embrasse.

DIMANCHE

18.1.11

STP_0065



(Il est bien possible que j'ai déjà utilisé cette chanson de Julien Doré pour illustrer un post, mais comme je l'aime beaucoup je me suis dit que c'était pas bien grave!)

Ayant pas mal tricoté ces derniers temps, j'ai été une grosse feignasse de la Chic Fille (je suis schizo, je parle, parfois, d'elle comme si elle était quelqu'un d'autre que moi!).

Avant, je l'espère de reprendre le fil normal des activités sur ce blog (genre je suis disciplinée...), des photos de la mer, dimanche (d'où le titre! Et ouais, les voix du cerveau sont vraiment impénétrables!). Enfin des photos de la plage plutôt, parce que la mer, rien, walou, je suis trop égocentrique pour la mettre en photo ici!

L'occasion de vous montrer un cuir que j'ai acheté chez Bershka pendant les soldes. J'y suis allée 2 fois en tout et pour tout dans ma vie et, à chaque fois, j'ai ramené un cuir. Beau de surcroit. Enfin pour le prix. Enfin voilà quoi! 69 euros. En agneau. Mazette. Exclamation de votre part. je biche.

- Pour le reste, rien de bien intéressant, un pull, H&M, qui donne bonne mine (10 euros, soldes), un jeans, H&M et un peu clair pour être mis avec des UGG noires. Oh que si, je suis lucide. Ceci dit, cette tenue est une vraie tenue, pas un truc prévu pour des photos, et je me rends bien compte, en vous parlant, que ces vêtements, sont loin d'avoir un intérêt majeur.

STP_0064


(Oh lala, le soleil ça pique les yeux... Mais quand même faire genre je gère, faire genre je gère, faire genre...)

Voilà.

Je n'ai jamais été si peu bavarde.
Je vous embrasse fort les beautés.
À demain.

SUR LE CORPS

11.1.11

19444266.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20100506_051111



C'était un jeudi soir, je crois... Oh oui c'est ça, ça devait être un jeudi, l'un des jours les plus nuls. C'est vrai, non, qui aime le jeudi?

Je continue toujours à arrêter de fumer. C'est pas devenu plus difficile, bizarrement, j'ai même un peu oublié les envies de tabac.
Pourtant, même si j'ai essayé de "faire attention", je dois me rendre à l'évidence, j'ai bien plus faim que quand j'enchaînais menthol sur menthol.

"- Oh lala, j'ai un gros ventre, ma taille est marquée comme... Comme rien en fait, elle est plus du tout marquée. Merde... J'vais redevenir grosse. C'est moche quand mon corps grossit hein? Oh comme j'aimerais avoir la volupté gracieuse, grossir avec harmonie, de partout pareil. Que tout se courbe, pas juste le ventre, ça sert à rien le ventre..

- Tu te trouves trop grosse?

- Non, pas vraiment... Pas grosse mais j'ai l'impression d'avoir perdu l'harmonie. Dans le fond, je le savais qu'à cause de cette conasse de clope, ça allait arriver!

- Qu'est ce qui ne va pas avec ce corps?

- J'entends ta voix. Ta voix douce, celle qui essaie de m'envelopper de tendresse quand tu sais que je ne vais pas être gentille avec moi. N'essaye pas d'être rassurant, t'es mon amoureux, ça marche pas, je ne crois qu'en l'objectivité!

-Ah tiens, première nouvelle, donc toi, madame la juste, tu sais ce qui est beau ou pas dans ce corps? En l'occurrence, ce qui est moche? Ton regard à toi, il est complètement objectif?

- Essaye pas de m'embrouiller...

- Tu te souviens quand on est allés voir Tournée d'Amalric? Ces filles, les corps imparfaits, sensuels... Tu te souviens?

- Ouais mais moi, je pourrais jamais avoir ce corps voluptueux...

- ... C'est pas ce que je voulais dire. C'est pas de leur corps dont il est question. C'est de leur perception. La limite entre agréable et désagréable ne se situe pas dans quelques centimètres de chair, ou plus, non, la différence elle se situe dans l'œil. Dans ton œil. Qu'est ce qui te force à être objective? Et sur quels critères tu te bases? Des critères qui, j'en suis convaincu, ne jouent pas en ta faveur en plus. Les critères ne jouent jamais en la faveur des filles, et le pire, c'est que ce sont elles qui les définissent si violemment pour elles. Rien ne te force à être objective, c'est la subjectivité, la bienveillance qui transforment les gens.
Personne ne peut être beau, tout entier, incarné, s'il n'en a pas profondément convaincu.
Peu importe les kilos que tu peux prendre, rien n'est moche, jamais, chez personne, sauf chez celui qui s'en veut, qui n'aime pas ce qu'il voit!
Soit gentille avec toi.
Apprends juste à accepter...
Ça, c'est la méthode douce... Sinon, il y a le sport..."

J'ai pris le parti de faire les deux.

Je vous embrasse.

La photo est une photo du film Tournée.

SYLVIE

10.1.11

sylvievartan1




Ceci est un post de commande.
Mon papi m'a harcelée:

"- T'as qu'à parler de Sylvie Vartan dans ton blog, s'il te plaît Marie que j'aime et que j'adore... Et que même si t'es ma seule petite-fille, t'en restes pas moins ma préférée. Et de loin même...

- Sylvie Vartan? Celle qui sortait avec Peter de Peter et Sloane?

- Arrogante à ce que je vois...

- Mais si laisse les gondoles à Venise et toutes ces conneries?

- Mais merde, qu'est-ce que t'as appris à l'école? Des conneries, voilà ce que t'as appris. Sylvie Vartan, la sublime chanteuse, bulgare, ex-femme de Johnnny (mais sais-tu qui est le Hallyday, rien n'est moins sûr au vu de ton excellente connaissance des yéyé!)

- Ah mais ouais... Sylvie Vartan, celle qui chante faux, c'est ça papi..."

À ce moment très précis, quand j'ai abordé les problèmes de fausseté de Sylvie Vartan, mon papi m'a regardée, avec de la haine dans les yeux, alors j'ai pas eu le choix, il a bien fallu que je me rattrape...

Jean-Marie_Perier_-_Johnny_Hallyday_et_Sylvie_Vartan_-_1963_480



sylvievartan2


sylvievartan3


1_10

3406913023_61a3187a45


syvievartanpigeon

Sylvie+Vartan+14


Ceci dit, avec ses petites dents du bonheur, son carré blond-blanc parfait, et ses sapes, c'est un peu normal que mon papi soit tombé follement amoureux de Sylvie Vartan...

"L'Aventura, c'est la vie que je mène avec toi... Hein, c'est ça qu'elle chante Sylvie Vartan papi? "

Je vous embrasse.

SOMEWHERE

5.1.11

sofia-coppola-2





Somewhere, le quatrième film de Sofia Coppola sort aujourd'hui.
J'ai hâte de le voir.

Oh je sais ce que vous vous dites, "un blog de fille, un amour immodéré pour les couronnes de fleurs, cette fille est un cliché ambulant, forcément qu'elle aime Coppola et ses films mélancolico-girly! Elle croyait surprendre qui exactement avec cette pseudo-révélation?"

Et je vous permets de me traiter, je l'aurais fait de la même manière si j'avais été à votre place.

En vrai j'ai les boules comme vous que Coppola et son univers aient été vidés jusqu'à la moelle, ça a énervé tout le monde cette histoire. Même moi, fan de la première heure.

À la fac, j'écrivais des petites chroniques de cinoche dans le "fanzine" (internet n'était pas encore "démocratisé" par chez moi). On est fin 2000 et la toute première chronique que j'ai écrit, c'est sur le premier film de Sofia Coppola, Virgin Suicides (le fameux). Même si le film était déjà sorti depuis quelques mois, c'est celui-ci que j'ai choisi. Je l'avais tellement aimé que j'ai harcelé le rédacteur en chef (c'est lui qui tenait à ce qu'on l'appelle comme ça, je respecte moi! il devait sûrement se dire que l'appellation lui apporterait les compétences ce gogole) pour qu'il me laisse donner mon avis sur un film que tout le monde avait déjà vu et pire, qui n'était même plus à l'affiche.


3150414608_717949bb10



Ce que j'aime dans le cinéma de Sofia Coppola, c'est pas les tergiversions sur l'adolescence, c'est pas ces jolies filles joliment habillées(Lux Lisbon reste quand même un modèle du genre. Kirsten Dunst a-t-elle été plus mise en valeur que dans ce rôle?), c'est pas non plus la musique qui, même si elle est efficace, ne définit pas l'essentiel.
Pire, je ne trouve même pas qu'elle soit une réalisatrice "branchée" (2007 comme expression je sais, mais encore une fois, je veux bien faire un effort de vocabulaire, mais merde, qu'est ce que je dis?), vous imaginez comme je n'ai aucune distance.

J'aime ses films parce qu'ils ressemblent à s'y méprendre, à mes propres ennuis.

Dans le fond, je m'ennuie comme dans un film de Sofia Coppola.

Je ne sais pas si c'est ce qu'elle veut filmer, mais tout le monde s'ennuie, tout le monde cherche à se remplir dans le cinéma de Sofia Coppola. Elle a dû fort s'ennuyer, pour le filmer et le transcender comme ça.
C'est un ennui distancié, élégant, mais tout de même, les soeurs Lisbon, Bob, Charlotte, Marie-Antoinette et même Louis XVI, tout le monde s'emmerde joliment, chez Sofia Coppola.

D'ailleurs, Marie-Antoinette montrait tellement cet ennui que je me suis ennuyée la première fois que je l'ai vu.
Mes copines me disaient, après leur avoir fait part de ma déception, que Marie-Antoinette était bien plus beau qu'ennuyeux. Oui, mais moi je suis une spectatrice on ne peut plus lambda, je m'intéresse surtout à la narration dans le cinéma, alors ok, le cadre, la lumière sont jolis mais je me suis un tout petit peu fait chier quand même.

Et pourtant je le regarde très souvent, trop souvent pour quelqu'un qui ne l'aime pas.

Marie-Antoinette allongée dans l'herbe regardant ses mains faire des signes devant les nuages, est une belle illustration du vide, de ces moments où tu te regardes vivre et où tu essayes, pourtant, d'y mettre de la poésie. Tu y mets du sens. Tu y mets du beau. Le quotidien s'arrête d'être banal quand tu sens le soleil sur ton front et que tu écoutes The Radio Dept dans ton walkman. C'est ça qu'elle fait Sofia Coppola. Elle rend le vide, les questionnements stériles de ceux qui n'ont pas de problème, jolis. Comme dans un blog mode, tu formalises, d'une manière que tu espères esthétiquement acceptable, ton ennui.


Somewhere


Je suis contente de voir ce soir une nouvelle personne qui va se faire chier... Un peu comme moi...

Je vous embrasse.

LA MODE PEUT-ELLE ÊTRE HONNÊTEMENT DE GAUCHE?

4.1.11

peril-jeune-1995-07-g



Un soir, en matant l'émission de Taddeï, je tombe sur un débat.
Le thème: Pourquoi la gauche, en France, ne remporte plus de grandes élections?

Les invités ne sont pas tous de gauche, ni même tous franchement politisés mais sont tous d'accord sur le fait que le socialisme (qui n'est pas la gauche au sens large, on est tous d'accord, mais je généralise, par bêtise un peu, mais aussi par simplification, vu que le propos n'est pas là!) a de plus en plus de difficultés à s'imposer en "occident" (simplification encore), parce que la société, dans sa globalité, est contrôlée par des valeurs de droite. Il devient donc, compliqué, de convaincre des citoyens qui sont, consciemment ou pas, des capitalistes en puissance, qu'un modèle sociétal de gauche est une "bonne" alternative.

Je me dis de gauche moi.
Me dire de gauche est pratiquement une évidence, je ne me suis même jamais posée la question, c'était comme ça, une opinion peu réfléchie mais somme toute assez évidente (un peu bête quoi! De toutes façons c'est un peu comme si, avant 35 ans (voire 30), tu ne pouvais être que gaucho et athée... Ou alors tu passes pour un vieux con, non?).

Mon papi était un ouvrier activement communiste, et je me suis largement laissée convaincre que la gauche, en gros, c'était le bien, la morale, une volonté de modeler la société à l'image de l'Homme, de chaque Homme, quand, dans le même temps, la droite n'était qu'absence de morale et une volonté de plier l'Homme et ses desseins au profit désincarné.
Je me disais qu'il valait mieux caricaturer et ne pas faire preuve de trop de subtilité, vous remarquerez.

Bref, on en arrive au moment où le mec, je ne sais plus qui, démontre, le plus simplement du monde que la raison première pour laquelle la gauche ne gagne plus, c'est qu'elle tente de le faire dans un monde où chaque strate est imprégnée des valeurs de la droite.

"Ah oui", que je me dis. Sourcil relevé, je réfléchis. "Oh ben l'autre, qu'est ce qu'il raconte. Non, c'est pas possible, papi n'aurait jamais pu laisser faire ça. Papi ne m'aurait jamais laissé devenir une fille de droite! Ils se trompent chez Taddeï ce soir".

Pourtant le doute s'est immiscé dans mon esprit(Y a un suspense de malade dans ce post, laisse tomber!).

L'émission était terminée, j'avais le temps de réfléchir plus posément à cette question de "valeurs de droite". En plus, je me sentais libre de le faire papi allait sûrement voter Sarkozy aux prochaines élections, il n'était donc plus vraiment en position de me juger ou d'être en colère...


Donc, suis-je, dans le fond, une fille de droite? Pire, une fille fondamentalement de droite mais qui se cache sous un costume de gaucho altruiste parce qu'elle n'assumerait pas?
Se dire de gauche (la conscience restant donc immaculée) et sur-consommer, exploiter, même indirectement les pauvres (9 euros un pull chez H&M, ça cache toujours un truc) c'est tout de même bizarre, non?
Je ne serais donc ni de gauche, ni de droite, mais une lâche.

Serais-je une grosse arnaque?

Réfléchissons:

Admettons, le socialisme c'est la gauche et le capitalisme c'est la droite.
Qu'est ce que me dit Wikipedia quand il m'explique ce qu'est le socialisme (je suis à donf' de références moitié sérieuses et d'arguments limites, je sais, mais laissez moi finir)?:

Socialisme : est un type d'organisation sociale fondé sur la propriété collective des moyens de production (Déjà, l'idée même de mes achats chez H&M et Zara sont super mal barrés!).

Le mouvement socialiste recherche une justice sociale, condamne les inégalités sociales et l’exploitation de l’homme par l’homme, défend le progrès social, et prône l'avènement d'une société égalitaire, sans classes sociales.

Au vu des de cette définition (pas hyper représentative de ce qu'est, à l'heure actuelle le socialisme européen, si je ne m'abuse), le fantasme de ma conscience de gauchiste, a envie de chialer... Quant à mon cynisme, il a bien envie de me "loler" un bon coup!

Après avoir vu le débat à la téloche, je pose la question sur Twitter ("la mode peut-elle être de gauche?") et des filles, aimant la mode, me répondent que "oui bien sûr, on peut être de gauche et aimer la mode!". J'ai été brièvement rassurée, je n'étais donc pas une imposture... Mais 10 minutes plus tard, je devais me rendre à l'évidence, je suis une imposture.

Je me pense de gauche, j'aimerais être de gauche, activement, concrètement, mais les idées ne valent-elles pas surtout par les actes?
Comment pourrais-je être de gauche en sur-consommant? Comment pourrais-je être de gauche, véritablement, en achetant de la sape faite au Bangladesh?

La mode, manifestation de l'éphémère, qui nécessite, un renouvellement régulier (sans aller jusqu'à la compulsion non plus), peut difficilement "être" de gauche, non?


Je vous embrasse, bonne journée.

2011, L'ANNÉE DES GONZ'... QUOI D'AUTRE EN MÊME TEMPS?

3.1.11



STP_0095


STP_0104




Salut toi.
Bonne année toi.
C'était bien?
T'as aimé?
T'as bien mangé?
Nique sa mère les résolutions hein? C'est visiblement la résolution pour 2011, ne surtout pas en prendre. 2011 est une année où il ne faudra surtout pas en ramer une. C'est l'idée, non?.

Ma résolution à moi?
Me la raconter. Ça changera sûrement pas grand chose, mais au moins, ça sera amusant.

Quant à la fashion, sachant que sur les photos je porte une marinière et un snood, on est mal barré pour en être vraiment... En être vraiment de la fashion pardi!

Alors ce que je vous souhaite pour cette nouvelle année, avec ce post de remise en forme: du kiff absolu, des fous rires de malade, limite on arrive plus à respirer, d'être gentil avec vous-mêmes, de ne pas être trop dur, et plein d'argent. Ça sert à rien, mais en cette année où on va se trimballer la crânerie en bandoulière, mieux vaut avoir de l'argent. Il est nettement plus crédible de se la raconter sapé Chanel plutôt qu'Emmaüs.

À demain les p'tits tarp'.
Je vous embrasse.

PS: C'était court, certes, mais qui dit remise en forme dit, tranquille le chat hein! Je vais pas tout donner le 3 janvier, vous êtes dingues ou quoi!

Une Chic Fille All rights reserved © Blog Milk - Powered by Blogger