MES FILMS DE LA SEMAINE 1

31.5.11

photo le mépris



Ce post est dédié à (un peu comme le ferait un Marc Lévy qui dédicacerait son post à sa mère ou à sa nana...) mon Amande que j'aime et qui aime le cinéma, à La lionne et à son inquiétude  et à mes copains de Cinéflip qui ont su être inspirants. 

Salut les copains. Ca va vous êtes contents qu'il fasse chaud partout en France... Sauf en Bretagne... Ouais j'suis une grosse rageuse et alors? Il est où le problème.

Étant un poil en manque d'inspiration pour ce blog, j'ai décidé d'enfin mettre mes promesses à exécution. Varier les thèmes.

Je regarde pas mal de films. À défaut d'être cinéphile, je suis au moins cinéphage.

Et comme j'en ai un peu ras la casquette de la mode en ce moment, je me suis dit que parler de cinéma serait une bonne manière de prendre l'air...

Rien de technique, que du ressenti.


Donc mes films de la semaine (post auquel vous pouvez allègrement participer en com, on est des dingues du partage...), du plus récent au plus vieux... Enfin au plus vieux dans la semaine... Ceci est un post dit de chômeur ou de célibataire sans enfant, rapport à sa longueur... Ou alors, vraiment pour ceux qui ne respectent rien, ni la hiérarchie, ni la famille (et sachez que vous êtes, conséquemment, mes héros...).


- Laisse tes mains sur mes hanches  de Chantal Lauby.
J'ai vu ce film des tas de fois.
C'est un film drôle. Tendre. Jean-Pierre Martins aka Kader, aka un des musiciens de Silmarils (ouais t'es trop jeune pour savoir qui c'est Silmarils et c'est pas la peine de crâner) est très séduisant. Malgré la brillantine ce qui est pourtant loin d'être une tâche facile.

"Moi je repartirais bien sur un grand chagrin d'amour, comme à 17 ans".

Ca parle de ça Laisse tes mains sur mes hanches, d'amour. Est-ce que c'est encore supportable tellement je vire nunuche là?

- Shining  de Stanley Kubrick.
Bon, celui là je pensais qu'il fallait être con pour pas l'avoir vu... Vu que je suis une conasse qui juge... Mais après que 2 de mes potes que j'aime m'aient dit "ah ben non, tiens Shining j'l'ai pas vu moi...!", j'ai rangé discrètement ma conasserie dans ma poche et me suis enthousiasmée à l'idée de le revoir... Encore.

Et ben, certes, la coupe de cheveux de Nicholson a vieilli et les robes de Shelley Duvall sont pas au top, mais le film ça va toujours. Bon, je suis un peu une flippette (mais je le dis pas, je préfère pas. La honte. Ca fait fillette... En plus il a fallu que je rassure mes deux potes, testostéronés, à cause qu'ils avaient peur. Ceci dit, je me suis pas non plus privée d'être sarcastique... Au moins... Vu que ça fait longtemps qu'ils ne sont plus en CM2) mais la musique, le gamin, les couloirs interminables, la chambre 237 continuent à fonctionner parfaitement sur ma flippette!

- Après avoir entendu Romain  en parler, j'ai eu très envie de re-re-re (tu vois le genre...) Total Recall  de Paul Verhoeven.
J'adore Total recall.
C'est tout.
Et tu te casses sur Mars.

- Sur ma lancée de Paul Verhoeven, j'ai eu très envie de revoir Showgirls  un des films les plus vulgos du monde. Mais vulgos pas classe.
Showgirls c'est un peu comme le All about Eve de Mankiewicz mais en nul. Trop vulgos, ça joue moitié bien, mais surtout moitié mal, y a trop de gloss, trop de paillettes, trop de string, trop de langue qui passe sur les lèvres, trop de lumières... Showgirls c'est un truc trop et un truc mal... Mais je l'ai vu au moins 20 fois. Je l'avais même vu à sa sortie.
Showgirls c'est un de mes goûts bizarres.

- Comme toutes les semaines, j'ai regardé mon film d'endormissement... Pendant longtemps, ça a été des films de Jaoui/Bacri (avec une préférence pour Cuisines et Dépendances), maintenant, c'est 12 hommes en colère  de Sidney Lumet que je vous conseille vivement. C'est un huit-clos. C'est un film splendide.

- Quelques épisodes de Columbo . Surtout ceux des premières saisons...

- J'ai vu cette semaine un des films les plus étonnants (pour ne pas dire "étrange" vu que c'est dans le titre) que j'ai vus. Une étrange affaire  de Pierre Granier-Deferre.
C'est difficile de résumer ce film. Il y a Piccoli, Baye et Lanvin pour les plus célèbres.
Je n'avais jamais entendu parler de ce film, pourtant il est multi-primés (Prix Louis-Delluc, ours d'argent pour Piccoli, césar pour Baye, prix jean-Gabin pour Lanvin... ouais moi aussi j'ai été étonnée...).
On dirait que Lynch a pompé des tas de choses à ce film.
C'est un film vraiment curieux (positivement hein!). J'ai déjà envie de le revoir.
Vous raconter le pitch n'aurait aucun intérêt, c'est un film sur les humains, sur leur complexité, sur les relations de domination... Piccoli y est grand. Bon certes, c'est pas la première fois qu'il est grand Michel, mais le voir dans un rôle moins sympathique, est déjà plus rare.

- Ce soir je vais regarder La haine . Ca fait longtemps.

Je vous embrasse.



VIDÉO 3

25.5.11

WHOU, le jour où je ferai des vidéos dans des conditions normales, viendra. Promis.

Après la lumière toute pourrave, l'effet 70's rouge qui fait mal à la tête, problème du jour le vent qui souffle dans les bronches de l'appareil photo!




Le lait dont je parle, n'étant pas un "vrai" démaquillant, nécessite un peu plus de produit et peut vous sembler pas hyper fortiche (ouais 1993 power) pour enlever correctement tous les fards! Mais en fait, il faut juste prendre un peu plus de temps.

Je vous embrasse.

Luv. Together, we're so fashion lovers... C'est beau quand je traduis en anglais, hein?

GLEE ET ADOLESCENCE

23.5.11

4-emajandra1


3-emajandra1


(Vous saviez que la fille qui parle au tout début de cette chanson de Madonna, c'est Charlotte Gainsbourg?)

C'est bon, normalement tout le monde a vu Glee. C'est pas une série de l'underground...

J'aime beaucoup Glee, des fois je trouve qu'ils chantent trop, que c'est gnan-gnan, que les couples qui se font et se défont c'est pas nécessaire, mais je continue à trouver cette série vraiment très fraîche!

C'est même un peu tout pourri que cette série n'arrive que maintenant, après ma trentaine, j'aurais tellement aimé qu'elle existe à mon adolescence.

Je trouve que la plus grande force de Glee, c'est de parler aux adolescents dans leur aspect freak. Parce que, ne nous voilons pas la face, tous freak nous sommes!
Avec Glee, tout ce qui nous perturbe ado, nos attirances, nos dégoûts, nos complexes, nos "anormalités", deviennent tout simplement des "différences" voire de petites variations de caractère. Pas plus.

Personne n'est anormal dans Glee, chacun se construit, il n'y a pas de jugement, pas de règles établies.

Les garçons peuvent choisir les filles moins jolies, les garçons ou les filles peuvent aimer le sexe qu'ils veulent, une fille toquée, névrosée est considérée comme les autres, le handicap n'est pas traité autrement que les autres "différences"!

Il n'y a pas de normalité dans Glee, comme dans la vraie vie. Mais dans la vraie vie, l'anormalité, ce qui nous différencie de la masse doit toujours être caché, pas dans Glee.

L'autre, le différent, celui qui est perçu comme un looser, ne cherche pas à "rentrer dans le rang". En tous cas plus les épisodes avancent et plus la force du looser est mise en avant. La lâcheté s'est se résigner à être comme les autres le veulent, le courage, c'est le contraire. On peut même être un looser courageux dans Glee, ça n'a rien d'antinomique.

J'aurais adoré qu'il y ait Glee durant mon adolescence ça m'aurait évité, comme à beaucoup d'entre nous je suppose, de parfois imaginer, penser, que j'étais un monstre.

C'est cool d'être un freak dans Glee.

Je vous embrasse.

LE PRIX ET AUSSI LE BANDEAU

20.5.11

Mesdames, mesdames et les autres, bonjour. Une musique moite, mes préférées, en introduction de ce post.
L'album de Weeknd (le monsieur chaud comme la braise qui chante "What you Need") est téléchargeable, gratos, si c'est pas beau ça, ici .



Cette semaine a été consacrée à pas mal de tricots et n'ai pas pu être une bloggueuse gentille et "posteuse".

Alors, rapport à quelques mails et commentaires, je voulais clarifier deux ou 3 points avec vous.
Le prix des pièces que l'on tricote Angel et moi pour Coconut Wool .

Ceci n'est ni explain, ni complain, juste un peu d'honnêteté.

STP_0530

C'est vrai, comme ça quand on analyse le prix des pulls qu'on a mis en vente on se dit (enfin moi je me dirais aussi...): "Oh ben l'autre, 100 boules le truc, c'est pas un peu exagéré, elle nous prendrait pas pour des baltringues. La conne!" (Et perso, comme j'aime bien traiter, j'aurais sûrement dit la conne, voire la grosse conne cupide... C'est bien mon genre!).

Sauf qu'en fait, non, c'est un peu plus compliqué.

Par exemple, pour un pull, le montant de la matière première est de 30 euros (on est pas pro, on prend peu de quantité et on tricote à la commande, bref, on ne peut pas aller plus bas dans nos tarifs que ça!).

Donc déjà il ne nous reste plus que 69 Euros.

Un pull nécessite une douzaine d'heures de travail (montage compris), ce qui nous fait un taux horaire à... 5,75 Euros.

Voilà voilà...

Nous les tricotons nous-même, nous faisons tout toutes seules, et il n'a jamais été envisageable de prendre d'autre gens pour nous aider (comment les payer en même temps? "bonjour toi esclave, tu serais chaud pour bosser pour moins de 6 euros de l'heure et en plus, et tu serais gentille, t'oublieras pas de nous faire un petit café...")

STP_0657


Je comprends bien que 100 Euros dans un pull ça soit un coût (je sais de quoi je parle, mais le vendre moins, ça ne nous paraît pas possible, Angel et moi avons d'autres activités, nous ne pouvons pas nous permettre de faire autrement).

C'est pour ça qu'on fait des petites pièces comme ce bandeau. C'est nettement plus accessible.

STP_0658

D'autres couleurs viendront pour ce bandeau (comme le corail du pull, la semaine prochaine, promis!)

On le vend, comme le reste, sur le site Coconut Wool  au prix de 24 Euros.

Voilà, vous en savez un peu plus, peut-être trop d'ailleurs, mais tout ça n'a rien de secret.

STP_0514

Je vous embrasse très fort.

Je n'ai pas pu faire de vidéo cette semaine, ce qui, on est bien d'accord, fait de moi une grosse mytho.

Je me rattrape la semaine prochaine.

Bon week-end.

MON VÉLO

19.5.11

STP_0034.JPG_effected-003



J'ai un vélo.

Ni un vélo californien (mon rêve, bientôt. Un Electra je pense.), ni un vélo hollandais. Mon vélo est tout sauf désirable d'ailleurs.

Un Bi-twin de Décathlon, le voilà mon vélo. 15 kilos, pas de vitesses, une bêtise, ce vélo n'est pas judicieux.

(Un post sur un vélo moche, ne serait-elle au bout du rouleau des thèmes de post?)

J'ai fait du vélo très tard (à 2 roues j'entends...). Les miens croyaient que je n'étais pas bien débrouillarde avec les choses de l'enfance. Alors ils m'y ont mise très tard, et pas forcément de gaieté de coeur:

- Grimper aux arbres, pas assez dégourdie. Ni souple d'ailleurs.

- Faire la roue sur la pelouse, ouais ok vas-y, mais t'es pas douée.

- Le vélo à deux roues, t'es trop petite... Et puis tu vas pas y arriver.

La trouille des croûtes sur les genoux est un truc qui va souvent à l'encontre du principe essentiel (et politiquement correct) d'autonomie.

Avoir un vélo c'est, en ce qui me concerne, j'imagine bien que tout le monde n'est pas nunuche de la pédale, me libérer.

Je conduis, beaucoup, très beaucoup même, depuis que j'ai 16 ans. J'adore conduire des voitures, faire des créneaux, chanter très fort sur l'autoroute, doubler, pas mal crâner et aussi être misogyne. Je ne me l'explique pas, mais je suis très misogyne au volant, une nana qui sait pas faire un créneau me gonfle, pour une simple et bonne raison, pour moi, une nana doit encore bien mieux savoir que n'importe quel mec.

Le truc de la nana qui se laisse conduire par son mec, ou qui se laisse faire si son mari/copain/mec ne veut pas la laisser conduire m'énerve.

(Je suis une terroriste de la question, je sais, mais merde, ne nous laissons pas faire)

(Oh mais tiens j'ai digressé... Mystère cognitif)

Donc je conduis depuis presque 16 ans et pourtant je ne me suis jamais sentie aussi libre que sur le Bi-Twin trop lourd de Décathlon.

Je suis trop fière de le faire avancer moi-même, même si dans les côtes trop dures (15 kilos + pas de vitesse, dois-je le rappeler?) je me demande systématiquement ce que je fous là, alors que je pourrais juste titiller la direction assistée et ne plus transpirer.

Le vélo c'est l'enfance. C'est Mickey, Choco et Bagou dans les Goonies. Ou c'est Elliott dans E.T. C'est pas de la nostalgie exagérée, c'est plutôt un truc d'insouciance le vélo(en ce moment on va pas cracher dessus... C'est tellement gai cette ambiance).

Vous vous souvenez quand on nous disait que les petits français étaient mauvais en langues vivantes?
Ou quand on te disait que de toutes façons t'avais pas de mémoire?
Ou que t'étais pas manuelle et que tu ne saurai définitivement jamais rien faire avec tes mains?

C'est con de se laisser faire je trouve. Alors on nous dit un truc et nous, cons que nous sommes, nous le prenons pour argent comptant. On s'en fout, on fait ce qu'on veut, on peut être bon dans ce qu'on veut.
Moi on m'avait dit que j'étais "pas douée" en vélo et que c'était dangereux... C'est vrai je suis pas encore bien douée (le manque d'habitude et sûrement pas une panne de cerveau) mais j'aime vraiment ça.

Quant au danger, hier soir, je veux prendre une douche, me dis qu'il serait préférable pour se préparer au sommeil, d'écouter Cat Power plutôt que Booba, donc m'apprête à changer de CD.
Je sais pas ce que je fais, je m'emmêle les pinceaux, je trébuche sur le tapis, et me suis retrouvée avec la tempe gauche à 4 millimètres du coin d'un meuble... Ouais je sais, elle fait trop peur cette histoire.

Bref, le danger, c'est partout même dans le moins dangereux.

Je reviens demain. Ouais, ouhlala, discipline.

Kiss and Luv

PULL BRETON

11.5.11

STP_0448



Pull Breton / Marinière, LOL de malade.

Aujourd'hui je vous montre la marinière, le deuxième "pull" de Coconut Wool .

Et là vous vous dites, des pulls pour l'été mais quelle idée de génie... Si si je vous vois venir. Alors ok, la France est dans une moiteur généralisée(sauf dans son côté breton, comme de par hasard. Les boules que j'ai laisse tomber!). Et c'est là que je m'offusque, c'est pas comme s'il allait faire 30 ° tous les jours et de surcroît tous les soirs. Je te ferai dire que je vis en bord de mer (t'es dég' hein?) et que "la petite laine" est un concept génial qui, et c'est non négligeable, t'empêche de fricoter de trop près avec la pneumonie.

Est-ce que vous avez remarqué qu'en termes argumentaire de vente, j'ai tout bébar à Pierre Bellemare?

Dés qu'un article est mis en ligne ici, il est automatiquement mis en ligne sur le site de vente Coconut Wool . Joie de la technologie dis donc.

STP_0465


Je vous embrasse.

Je me disais qu'écrire un vrai post ça serait bien. Ca fait un tellement longtemps que je n'ai pas digressé que ça va me sembler d'un coup exotique.

STP_0454

VIDEO 2

10.5.11

Les débuts de l'expérience
Dead Fleurette

Le thème de la vidéo du jour, comment trier, ce qui doit être enlevé, ce qui doit être gardé.

Voilà...




Bien sûr que le final en lumière naturelle était voulu... Retour à la réalité après avoir flirté avec une ambiance à la Iris Steensma aka Jodie Foster dans Taxi Driver (et non, je ne surestime pas tant que ça).

Je vous embrasse.

À demain pour la marinière.


Kiss & Luv 4ever

LE PULL

9.5.11

STP_0373




Cet hiver, avec Angel, on a fait un pull, la Presque Marinière. C'était le premier.
On en était contentes, mais modérément, d'ailleurs à chaque fois qu'on en envoyait un à l'une d'entre vous, on avait vachement peur de la réaction. On savait que c'était le premier quoi!

C'est pas comme si c'était notre métier en même temps, alors c'est sûr, on passe par plein d'approximations.
Pas grave, on a voulu faire une collection d'été, un peu surprises par le nombre de tricots qu'on avait vendu.

STP_0354


La saison 2 de Coconut Wool est composée de 2 pulls différents, celui qui est sur les photos d'aujourd'hui et une marinière, moins déglinguée de la laine que la presque marinière mais bien plus loose.
On est pas créatrices, alors on fait des tricots qu'on a envie de porter.
Il y a aussi un headband simple mais coloré, un marcel dos nageur et au autre marcel très très loose.

STP_0360


STP_0353


Aujourd'hui je vous montre le pull, qu'on a sobrement appelé le pull (vu qu'on est douées d'une grande imagination...), en coton épais.
Il existe en trois couleurs: blanc, kaki clair et corail.


STP_0622


J'aimerai vraiment savoir ce que vous en pensez...

STP_0375


Bon je n'ai pas posté comme prévu ce week-end, la faute à cette chienne de maladie qui, à force de m'être baladée moitié cul nu sur les plages bretonnes de bon matin, a fini par se taper l'incruste. Carnassière de vie!

Ca va vous?

Je vous embrasse...

SAISON 2

5.5.11


(Miskina J.Lo, c'est vraiment devenu n'importe quoi... Le pire, c'est qu'elle donne tout ce qu'elle a pour enrayer le phénomène, dommage, même Gillette et ses jambes de déesse ne pourront rien y changer. Elle a perdu le modjo!)


STP_0214

STP_0215


STP_0217

C'est pas un triptyque beau comme du Bacon ça? Non pas moins... Faut voir grand dans la vie, sur un malentendu, ça peut peut-être marcher!

J'ai été naze de la blogguerie cette semaine. Mais le travail, tout ça tout ça.

Ce matin, on a enfin photographié les nouveaux modèles de notre marque à ma poto angel et moi, Coconut Wool.


Je vous présenterai tout, mais pas tout tout de suite. Une phrase, 10 mots (déterminants compris), 3 fois le mot "tout". Y a pas à dire, c'est classe

On attend incessamment sous peu un nouveau logo, une entête pour le site (vu que l'autre est quand même un bon modèle de mocheté...) mais on était pressées, et puis ça fait un peu 6 mois que je tease, ça devient grotesque, donc let's go to the party.

Donc là, on voit rien mais ces 3 photos un peu grotesques me faisaient marrer (et les 2 qui suivent aussi, la faute au cadre sûrement!).

Je vous souhaite une bonne soirée.

J'espère pouvoir faire la vidéo en temps et en heure, il est possible que je poste samedi, si c'est pas punk ça?

STP_0238


STP_0237

Je vous embrasse.

CHEZ LES INDIENS

4.5.11

tumblr_ky7k01J4Hv1qb74wio1_500
(Photo d'Alizée)




On ne consomme pas de la drogue n'importe comment chez les indiens.
Fumer le "calumet", ne peut se faire que dans de "bonne conditions". Celui qui va fumer doit aller bien.

Les effets de la drogue seront sympathiques si toi, tu es content. Si tu vas mal, si tu es angoissé, triste et que tu as envie de pleurer comme une fillette en sandalette, fais simple, reste toi et surtout, ne prends pas de drogue.

(J'ai parfaitement conscience d'être un poil simpliste dans mon introduction...)


J'aurais dû me souvenir de cette histoire ce matin, en me maquillant.

"Si t'es pas top top dans ta peau et dans ton épiderme, fais simple, reste toi."

Avais-je besoin de mettre crème teintée, fond de teint, anti-cerne, poudre, poudre irisée, bronzer, blush, betterave et tout le toutim?

(J'exagère à peine...)

La réponse est non. J'ai mauvaise mine, je me kiffe moitié, le mieux est donc de limiter les dégâts et de ne pas trop accumuler sinon c'est pire...

Ce matin, c'est simple, à trop vouloir faire c'était n'importe quoi... C'est marrant, j'oublie systématiquement que le trop est l'ennemi du bien!


Je vous embrasse...

PS: Ouais ça fait post foutage de gueule, vu que c'est court et d'un intérêt relatif, mais c'est toujours bien de répéter que la pratique de l'arc-en-ciel n'est pas la garantie d'une mine fraîche et reposée.

PS2: Demain je ferai mieux...

PS3: Si vous voulez que je vous parle de point mousse là, en revanche, je suis au top!
 

Une Chic Fille © All rights reserved · Theme by Blog Milk · Blogger