LE CORPS EST-IL UNE MATHEMATIQUE COMME LES AUTRES?

29.2.12

bardot






(Vous pouvez pas savoir comme j'aime cette chanson, même 7 ans plus tard!!!)

Toujours à kiffer au pays du Edge, je me suis armée d'un double latte à plus de 2 boules pour vous écrire ce post.
Alors je quitte la montagne en fin de semaine et là, ça ira mieux. Genre je pourrai tomber ma cape d'arrogante bloggueuse qui ne répond à aucune question et à aucun commentaire.

Alors aujourd'hui je voulais vous parler de quelque chose qui m'est venu cette semaine.
Aujourd'hui parlons corps, poids, variation, cellulite et compagnie.
Aujourd'hui, faisons glamour.

Bon, c'est pas comme si j'en avais jamais parlé, vous savez que j'ai pris du poids en arrêtant de fumer. Et v'là pas que je sais plus me fringuer depuis, je trouve que le complexe est par nature, difficile à vêtir. Gros con.
Donc, et c'est quelque chose que je pratique depuis déjà plusieurs mois, je fais n'importe quoi, j'enfile doudoune, baggy, trucs moitié moches sans une once de honte. M'en fous, j'attends de perdre du poids que je me dis.

Bon, j'attends.

Et j'attends.

Encore un peu, j'ai tout mon temps.

Mangeons moins.

Mangeons mieux.

Arrêtons le Coca (ma passion absolue... le thé vert c'est quand t'es con, le mieux c'est le coca à même la gorge parce que t'es trop punk et que bon, c'est pas comme s'il fallait que tu fasses gaffe).

Faisons du sport.

Beaucoup.

Tous les jours.

Plus de courbature, de toutes façons mon souffle me dit à chaque fois que c'est bon, on y est, je suis de nouveau une vraie sportive endurante...

Réaliser que finalement je ne suis pas vraiment gourmande, ça me demande assez peu d'effort.

Alors merde, pourquoi ça part pas? Pourquoi mes jeans je ne peux toujours pas les remettre.

Non parce que regardons les choses en face, mathématiquement, j'aurais déjà dû commencer à fondre... Pourtant rien.

Chez ma mamie, je prends au hasard un vieux Femme Actuelle, je feuillette et m'arrête sur un article (vous avez remarqué comme parfois les réponses viennent à vous comme ça, à brûle-pourpoint?).
Titre de l'article, "Et si c'était votre tête qui vous empêchait de maigrir?"

...


...

Ah mais ouais, ça se tient... (Je me voyais déjà avec un déréglementent de l'hypophyse alors c'est sûr, ça rassure... hypocondrie mon amie)

Et je réfléchis à tout ça, et d'un coup ça a commencé à se mettre en place.
Je me souviens. Il y a quelques années, j'ai changé de corps. J'avais 27 ans, en 3 mois, et je vous jure que c'est vrai, mon corps est devenu autrement. D'un coup, il s'est élancé, j'ai perdu 7 kilos comme ça, sans rien faire vraiment, la peau aussi a changé. Physiquement, je suis devenue autrement.
Ca correspondait avec un changement de vie totale, j'ai quitté mon mec de l'époque après des mois d'ennui, j'ai ressenti la vie, le désir de vivre à tous points de vue regrandir en moi.
Je changeais mon esprit et mon corps, soigné par un placebo mental, s'est, seul, modifié jusqu'à devenir une entité dans laquelle je me suis sentie bien...

S'il a été capable de faire ça mon corps (ou le vôtre, je ne pense pas être un cas isolé), il est capable d'inverser la tendance.
Avoir le moral en berne, se sentir incapable de faire les choses peut clairement influencer sur ce qu'on pense vouloir. Modifier votre endurance lacrymale mais aussi tout le reste.
Il est même possible que cela soit un signe. Ca et l'impression d'étouffer (moi ça me fait ça quand ma vie va mal).

Vous voyez ce que je veux dire?

Mathématiquement j'aurais déjà dû maigrir, alors c'est sûr, il  y a autre chose. Comme souvent, les choses ne sont pas si évidentes que ce que l'on croit.
Et si ça n'avait finalement pas qu'à voir avec la cigarette cette histoire? Qui sait...

Kiss on your lips with my tongue (le désir de vivre j'ai dit...)

PS: Ce post est possiblement truffé de fautes, n'hésitez pas à m'envoyer un petit mail pour me dire si vous en voyez.

<3

49 commentaires:

Miss Pô a dit…

Cet article me parle totalement.
Je suis tout à fait d'accord avec toi: notre corp exprime souvent notre bien (ou mal) être. On le voit d'ailleurs quasi immédiatement avec cheveux et ces saletés de boutons qui apparaissent juste quand tu en as vraiment pas besoin.
Quant à cette sensation d'étouffement... c'est horrible! Personnellement quand cela m'arrive j'ai juste envi de tout plaquer d'envoyer ch*** tout le monde et de partir ou de rester sous ma couette selon les cas.
En tout cas bon courage à toi et profites bien de la fin de tes vacances ;)

audrey a dit…

C'est clair, le mental ça joue beaucoup et surtout l'effet placebo (30% de la guérison qu'on dit) mais dans ton cas je crois surtout que ça ne fait pas assez longtemps que tu as repris le sport pour voir les progrès et surtout on le voit pas forcement sur la balance la perte de poids. Tu refais du sport donc tu te remuscles et le muscle c'est du poids. Donc tu peux très bien maigrir mais sur la balance rien du tout. Donc garde ta motivation et continue le sport! dixit une fille qui fait bien ses abdos et qui voit toujours pas les résultats mais qui a fait un peu disparaître son gros bidon! ;)

Folie Privée a dit…

La peur de ne pas réussir à maigrir ?
Genre cette peur elle te crisperait tellement le dedans de ton inconscient que tu "garderais" tout. T'sais, comme quand on est tendu, qu'on retient le souffle et tout et tout et tout.
Mais en peur, et inconscient.

J'dis ça...

clochette a dit…

D'accord avec Audrey et le poids du muscle. Pas convaincue par le reste, pardon, même si bien-sûr quand on déprime on grignotte, donc on grossit. Et quand on a un énorme choc, ça coupe l'appétit.
Sinon t'as testé, le son d'avoine qui élimine autant de calories que la clope?

Aava a dit…

je me retrouve comme toujours parfaitement dans ce que tu ecris, c est simple ca me parle, alors plutot que de rajouter des conneries, je plussoie et je te dis merci, merci Marie!

(ca me rappelle neanmoins une phrase que m a dite ma soeur alors que je lui parlais de ma "perte" de poid, elle me reprenais en me disant de ne pas utiliser le verbe perde, oui le corps ce viscieux n aime pas perdre,ca créer un vide, et le vide il aime le combler...)

Delphine a dit…

j'ai vécu exactement la même chose que toi : 1 rupture (+ 1 deuil), et hop 5 kilos en moins sans me forcer, ça te change le rapport à ton corps, et je suis à peu près sûre que ça traduit un état d'esprit (pour ma part plus affuté, moins dans le confort)
je me dis souvent que l'hypnose doit être un bon moyen de faire bouger les choses, tellement c'est dans la tête tout ça
cela dit je viens d'arrêter de fumer, je risque donc de ré-enfler comme une baudruche, mais - preuve supplémentaire que c'est dans la tête, tant que je me sens vaguement dans le contrôle (un peu de sport, pas trop de goinfreries), j'assume beaucoup mieux mes cuisses, comme si je savais qu'elles sont là parce que je les veux comme ça plutôt que parce que je suis victime de ma 7ème pizza de la semaine...

Folie Privée a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Folie Privée a dit…

(j'suis moyen sûre que mon commentaire précédent soit très compréhensible en fait)

Lasacripante a dit…

Je n'écris jamais de commentaire, mais je lis assidument. Nous nous sommes rencontrés une fois à Nancy pour ta ligne Coconut Wool et je t'avais vraiment trouvé pétillante. Je garde un très bon souvenir de cette rencontre.

Comme toi j'ai pris du poids (pas pour les mêmes raisons mais peu importe), comme toi j'ai décidé de prendre les choses en main. J'ai décidé de m'inscrire dans une salle de sport, j'y vais régulièrement, j'essaye de changer mon alimentation. Ca ne fait que 4 mois mais je pensais réellement voir des résultats, m'affiner rapidement et comme toi j'ai l'impression de ne pas avancer. Et pourtant, mes amis (et pas seulement, les connaissances aussi) me voient et me disent "qu'est ce que tu as minci, ça te va bien". Dans ma tête, je me dis "ils se foutent de ma gueule, je pèse toujours exactement le même poids, mes cuisses sont toujours bien dodues, etc.". Et si c'était plus une idée d'image de soi qu'une idée d'objectivité physique.

Je continuerai à te lire dans l'ombre avec plaisir.

Anonyme a dit…

Quand je vais mal,je bouffe (Exemple de menu : pizza/BananaSplit ou MacDo/torche aux marrons ou panini/tarte au citron) et je maigris a vue d'oeil(2 kilos cette semaine)
Quand je vais bien, je mange rien et j'explose la balance .....
Voilà quoi ! commentaire sans intérêt juste pour dire que parfois on ne maîtrise pas tout....
Bon courage !

Cécile

unemarie a dit…

Moi c'est le contraire de Cécile, quand je vais bien je me tape mes 8pains au choco quotidiens (chacun son addiction), j'arrete de fumer, je glandouille et je "perd" enfin j'ai plutôt l'impression que mon corps se met comme je l'aime et n'en bouge plus quoi que je fasse (ou pas)... (du coup mon dressing deviens un endroit de bonheur) Alors que quand je vais mal (je sors d'une opération compliquée j'ai pu seulement boire de la soupe a la paille pendant un mois!!) je "prend" du poid (même les docteurs ne comprennent pas), il fait n'importe quoi (et plus rien ne va avec rien... surtout pas avec moi en fait) ... Toute façon avec moi ils se plantent toujours les docteurs.. c'est simple mon corps fait toujours exactement ce que je pensais qu'il allait faire (les 0,001% de chances, c'est pour moi si j'ai dit que ca le serait...)...
Tout ca je suis sure que c'est inconsciemment contrôlé finalement...
(ça voudrait dire que je suis quelque part responsable de ces merdes, ce qui m'énerve profondément mais il faut bien se rendre à l'évidence...)
désolée pour le roman :)

Mathilde. a dit…

Coucou Marie, J'ai perdu 8 kilos en 4 mois suite à une rupture il y a 4 ans et c'est bien la seule fois de ma petite vie où j'ai réussi à maigrir un peu.... Et sans efforts.
Mais après une première année de médecine qui m'a rapportée 8 kilos ( génial !!!! ) je ne sais toujours pas comment faire pour revenir à mon poids normal et je n'arrive toujours pas à faire de régime. C'est psychologique, en ce moment ce n'est pas la forme donc je mange car c'est "mon seul" plaisir !
Et j'ai la même sensation que toi pour les vêtements, c'est frustrant...

Mais le mois dernier j'ai réussie à faire 3 semaines un peu "control freak" et j'ai perdu 2 kilos.
Et pour la première fois de ma vie j'ai réussi à perdre du poids parce que je l'avais décidé.... C'est un énorme pas ! Même si je dois continuer...

Félicitation pour la clope, peut etre que l'arrêt de la cigarette + le sport à fond c'est un bouleversement pour ton corps et qu'il faut lui laisser le temps de s'habituer à tout ça...
Comme dit ma Mamie avec ses 89 ans "Il faut laisser le temps au temps!"

Bisess
xxx !

fouh a dit…

salut Marie la raclette punkette ça vous gagne,

D'où...quitte à être relou-Gourou-redondante..les bains dérivatifs.;-)
Je te copie colle un résumé:
"A chaque fois que le ventre chauffe: digestion lourde ou lente, émotions fortes, stress, gros chagrin, réchauffement brutal de l'atmosphère, choc physique violent et même sport, les molécules "libres" (baladeuses, capables de se déplacer, qui n'entrent pas dans la constitution de base de notre corps. Ce sont toutes celles que nous avons absorbées, pour la plupart par la bouche, l'estomac, l'intestin et qui étaient en trop, que nous n'avons pas réussi à éliminer. Elles vont se concentrer d'abord sur le ventre, puis sur les hanches, les fesses et peu à peu cheminent dans le corps, formant des amas ici ou là) s'en vont du centre du corps vers la périphérie, vers les extrémités du corps, tête, mains, pieds. Bien sûr elles n'y arrivent pas immédiatement. Elles vont seulement dans ces directions et s'arrêtent en route lorsque cesse l'échauffement du ventre. C'est un phénomène que bien des personnes constatent facilement: chevilles qui gonflent en faisant du sport ou lorsqu'il fait chaud, impression d'être gonflé, d'avoir la peau tendue sur tout le corps après un repas, stress qui "fait grossir" alors qu'on ne mange pas plus que d'habitude ou si peu... C'est bien pourquoi le sport à lui tout seul ne fait pas maigrir, même s'il brûle des calories et élimine de l'eau par la transpiration. Il déplace seulement ces surplus. Il ne s'agit pas là de nier les bons effets du sport, mais de préciser que l'exercice physique n'a pas la propriété spécifique de ramener vers l'intestin ces surplus de l'organisme afin de les éliminer."

Je débute dans les BD mais il y a vraiment cet aspect notable qui te fait prendre conscience que ta" machine" corporelle fonctionne finalement autrement et nécessite autre chose pour s'épanouir.

Je pense également que ce qui se passe dans nos petites caboches, c'est plus fort que toi!! et qu'il faut toujours écouter notre corps qui nous en dit plus sur ce qu'il se passe dans notre tête.
Vachement clair, non? Faut juste monter sur la table pour avoir un autre angle.

Reviens-vite, tu vas louper le redoux
bises

SAndrine a dit…

Ah ton article me parle. Saleté de mental qui parfois nous bouffe la vie....

soniachocolat a dit…

P'tain Marie, qu'est ce que tu m'as manqué!
Je viens de comprendre un truc grâce à toi (encore une fois! Faudra que je te remercie un jour pour les séances de psy économisées ;-))!
La dernière fois que j'ai fondu moi aussi, c'était il y a 2 ans tout pile. En plein déménagement. J'ai toujours cru que c'était parce que c'était un déménagement très mouvement et stressant, et que j'avais à peine le temps de manger. Mais je viens de réaliser que ça avait peut être aussi à voir avec le fait que j'étais en train de changer de vie (enfin c'est mon sentiment), ce déménagement c'était une vraie libération pour moi: je quittais une coloc où j'ai un peu vécu l'enfer pendant 1 an 1/2, en prenant sur moi, en serrant les dents, en ne m'énervant jamais. J'en parlais autour de moi heureusement. Bref! J'étais tellement mal dans cette coloc j'avais beaucoup grossi. Et quand je suis partie, j'ai fondu, sans effort. Je revivais. Dans ma tête et dans mon corps.
Tu as tellement raison Marie. Putain comment j'ai pu passer à côté de ça!?

Bref! Marie, t'es super! Tu manques!

Mon com est sûrement truffé de fautes aussi, sorry!

Anonyme a dit…

je trouve ça incroyable de tomber sur ton post du jour car je suis en plein dedans aussi.... demain RDV chez le phlébologue pour cet effet de "gonflement général" (dans l'esprit comme dans le corps.... apparemment;-)
je ne vais pas déblatérer tous mes problèmes de "jeune" fille de 31 ans, célibataire, ss enfant et vivant chez ses parents de surcroît, parce que se loger à Paris c'est devenu un vrai chemin de croix... mais je suis 100% d'accord sur le fait que L'ESPRIT SOIGNE NOTRE CORPS et qu'il faut toujours comprendre la cause de nos soucis avant d'en soigner les conséquences, le trou de la sécu se porterait mieux aussi par la même occasion ;-)
Mon corps a toujours été mon pire ennemi, il séduit malgré lui et me torture malgré moi... ça peut paraître superficiel mais si je ne me sens pas bien dans ma peau je me sens capable de rien et le cercle vicieux commence ! BREF être une nana aujourd'hui est vraiment compliqué mais c'est sûr que nous nous la compliquons beaucoup aussi...
allez bon courage à toutes !
demain phlébologue + piscine (pour prévenir l'arthrose qui me guette ) huhuhu !!
quelle joie d'être une femme ;-)
bises ++++

Anaelle a dit…

Le probleme: c'est que tu y penses tout simplement. Trop. Quand on est mince, sont poid on y pense pas. Quand on grossi.. on se pese tout les jours. Le lacher prise c'est egalement important.
Reviens vite!! Tu me manques.
je t'embrasse

Aube a dit…

bien sur, belle! si tu penses qu'a tes fesses, elles se sentent observées et elles bougent pas d'un poil! comme l'oppossum qui fait le caillou... le jour ou t'arreteras des les regarder, elles fondront. ou mieux, tu t'en ficheras ;)

par contre, etouffer... comme si tu respirais a moitié... quand j'ai rencontré l'homme, je me suis mise a respirer a fond. je me disais que je savais pas au final ce qu'étais l'amour. sauf peut etre, de pouvoir enfin respirer...

severi27 a dit…

Je suis certaine d'une chose Marie, c'est qu'être obsédée par mon poids ne m'a jamais permis de maigrir, malgré toutes les mesures possibles et imaginables que j'ai pu mettre simultanément en place pour y parvenir. Je m'explique, à chaque fois que je prends du poids, je passe par une phase obsessionnelle sur la balance, je me pèse, je contrôle tout ce que je mange, je rumine le poids pris toute la journée dans ma tête, même quand on me parle, je pense aux kilos pris. Fort heureusement un jour, longtemps après en général, je comprends que mon obsession ne me mène nulle part, en tous cas pas à perdre le poids souhaité et là je décide de lâcher prise, intellectuellement parlant. Je me dis que je connais les bases d'une alimentation saine, que je marche entre 30 minutes et 1 heure par jour en semaine, que je dois arrêter ces pensées parasitaires et culpabilisantes ... et bien ça marche, je t'assure, mon esprit lâche prise et mon poids se stabilise d'abord puis diminue très progressivement. Je t'en parle en connaissance de cause, j'ai passé la période obsessionnelle sur les 4 kilos pris de novembre à janvier, ne sachant plus comment m'habiller, me sentant oppressée par mes vêtements et encombrée par mon corps, moche et triste, et depuis le mois de février j'ai décidé de me laisser vivre. Oui j'ai pris du poids à cause de l'hiver et de portions plus importantes, et oui je le reperdrai car je ne fais pas n'importe quoi non plus avec la nourriture, je mange le Miam Ô fruit chaque matin depuis 6 mois, j'ai décalé l'heure du sucré à 16/17H comme le recommande ma naturopathe ... lors d'une invitation à déjeuner la semaine dernière chez ma belle-mère, en compagnie de sa sœur, j'ai eu droit à un "tu as maigri" collégial. Ma balance me dit non mais mon esprit me dit qu'en me sentant mieux je dégage peut-être l'impression que si finalement, ça peut paraître irrationnel au 1er abord, je suis convaincue que retrouver le plaisir de m'habiller, quelle que soit ma taille du moment (36/38 qui serre quand je prends du poids) me permet de dégager quelque chose de positif de cette expérience. Alors oui je crois que ton esprit peut entraver ton objectif car tu bloques littéralement quelque chose sur le plan psychologique. Il faut mettre le doigt dessus avant de trouver la paix intérieure. Tu dois d'autre part prendre en considération que le Miam Ô fruit remodèle le corps et qu'à cet égard il vaut mieux se fier à ses vêtements qu'à sa balance. Accroche-toi, essaie les bains dérivatifs éventuellement, trouve ton équilibre, prends le temps de comprendre ce qui se joue pour toi dans ton rapport au corps et aux kilos pris (ou pas perdus) mais surtout pense au lâcher prise !

severi27 a dit…

Découverte de la semaine :
Woodkid / Iron :-))))))
http://www.dailymotion.com/video/xhvlem_woodkid-iron_music

Bonne fin de vacances, ravie de te lire à nouveau.
ENJOY, please ....

marianne T. a dit…

Comme toi, arrêt de la clope, un corps que je refuse d'habiller en attendant de maigrir... sauf que ça dure, et moi la mince je m'installe dans des rondeurs que je déteste.
La thèse femme actuelle... mouais... pour moi il faut faire de la nourriture un non sujet. On mange voilà. Pas on mange et patati et patata...
Je n'en suis pas là, mais presque plus loin.
Welcome à la maison.

SAndrine a dit…

Ton post m'a fait réfléchir toute la soirée....
Je m'explique. Il y a peu (quelques semaines)j'avais commencé un régime, j'avais perdu 2kg en 1 semaine en faisant juste attention à ce que je mangeais (je perd vite les premiers jours mais après galère, galère)
Au bout de quelques jours, gastro et 3jours après, je me pèse! L'horreur!!! J'avais repris 3kg malgré mon régime et la gastro.
Et là je me dis: et si tu avais profondément raison. Et si je me refusais le droit de maigrir.....?
Merde alors, si tous mes efforts étaient inutiles tant que ma tête refuse de maigrir....
Je fais quoi????

Anonyme a dit…

Je ne voudrais pas être rabat joie mais qui a dit que le sport faisait maigrir ?
Si il est accompagné d’un régime sûrement mais bien souvent tu as plus faim que d’habitude (miam la raclette) alors l’un dans l’autre ça ne donne rien en perte de poids à part une silhouette plus ferme, plus musclée. Il faut miser sur le long terme, pratique régulière d’un sport/d’une activité qui te convienne et équilibre alimentaire. Pour revenir à un post précédent et à Karl, je me souviens l’avoir entendu dire qu’il ne se pesait pas mais que la seule vexation de ne pas entrer dans un vêtement qu’il aimait faisait que hop il faisait gaffe… J’ai aussi constaté que ma balance était bloqué mais je rentre dans un jean que j’adore, alors quoi, nous sommes les victimes d’une épidémie de gonflements généralisé ?!
Je déteste le froid et l’hiver alors je compte beaucoup sur le printemps pour retrouver un émerveillement, à tous les niveaux.
Rose

zaz a dit…

C'est super intéressant.

Je viens d'acheter deux livres, l'un du Dr G. Apfeldorfer "mangez en paix !" et l'autre de Jean-Philippe Zermati "maigrir sans regrossir, est-ce possible ?" : tu connais ?

lilou999 a dit…

Grande spécialiste de la perte de poids (et de sa reprise), J'ai remarqué que plus on se focalise sur son poids et moins on arrive à perdre (mais ça doit être la même chose dans l'aute sens).
DOnc cool, et puis se demander si ces kilos ne sont pas le reflet de quelque chose d'autre:
ça m'a permis de remettre les kilos à leur place et la nourriture à sa juste place, un besoin vital, qui peut être agréable, mais pas un refuge à mes nombreuses contrariétés, ou...
SImple opinion, sinon merci pour ton blog toujours si juste et adéquat.

Ysabelle a dit…

Ne pas se focaliser (sur les kilos, la bouffe, les résultats...) et ne pas être trop impatiente !
Quand je mange plus que d'habitude, je suis toujours contente parce que ça ne se voit pas sur la balance...sauf que ça arrive en décalé ! Quand je mange équilibré, je désespère parce que là aussi ça met du temps à se concrétiser physiquement...

Bref, mange ce qu'il te faut mais pas plus, continue de bouger...et oublie le reste !

Anonyme a dit…

ton métabolisme évolue avec ton âge, tes hormones et tout et tout, et t'auras pas le même corps à 20 ans qu'à 30 ans, les graisses vont se stocker ailleurs, tu grossiras plus vite, ton visage va s’émacier..c'est pas la mort, tu seras belle , toujours, mais autrement.

audrey a dit…

Je viens de lui tous les commentaires et de tous les avis , trop se focaliser sur son poids n'aide pas au contraire. Mais alors comment expliquer les mecs qui font du fitness et de la muscu? Si ça, c'est pas de la focalisation sur leur poids! ils pèsent tous se qu'ils mangent, se pèsent régulièrement. Ok c'est sur de courte durée pour sécher avant une compet mais en même temps, un régime c'est aussi sur une durée déterminée. Alors comment expliquer le fait que pour eux la focalisation marche et pas pour nous?
Je me demande si tout simplement le ratio entrée de nourriture contre dépense énergétique n'est pas tout simplement le seul facteur en jeu?! si vous avez une réponse?

SAndrine a dit…

Plus que l'âge, je pense que pour nous les femmes, c'est les hormones qui entrent en jeu dans la perte de poids.

Anonyme a dit…

Bonjour Marie,

Tout d'abord merci pour ta générosité.
Ton blog est intelligent, drôle, féminin (et oui!) et je passe souvent te lire, toujours avec un très grand plaisir.

Pour en venir au fait, et après avoir lu avec intérêt les commentaires qui précèdent le mien, je voudrais partager mon opinion.
Je pense que ton poids actuel est peut-être, en fait, ton poids réel. Je m'explique: tu as un passé de sportive et de fumeuse et ceci a peut-être contribué au fait que tu as toujours été en "sous-poids". En arrêtant la compétition et plus tard en arrêtant le tabac tu as remis ton corps et ton métabolisme de base dans sa position "normale". Ta norme.

Evidemment ça n'aide ni à maigrir ni à s'accepter de savoir ça...

Ceci dit, es-tu objectivement (j'insiste sur ce mot!) moins jolie depuis que tu as pris du poids?
...
Je me répète souvent cette question car j'ai moi aussi grossi en arrêtant de fumer, mais j'ai arrêté de fixer mon attention sur mes fesses et mon bidon, pour regarder mon visage qui est beaucoup moins marqué, qui retrouve, de mois en mois, une bonne mine qu'aucune crème de beauté (!) n'avait réussi à lui redonner quand j'étais fumeuse. C'est déjà positif tu ne trouves pas?

Concernant la pratique sportive, je suis sûre qu'elle dessine progressivement de beaux contours. A coups de patience. Trouve un rythme de course qui te permets d'être dans une fréquence cardiaque optimale pour la perte de graisse, surprends ton corps par des séances plus courtes mais plus denses, ne rentre dans aucune habitude.

Et pour ce qui est de l'habillement, je ne sais pas si cela va te faire fuir et hurler, mais: un collant, de bonnes boots et un... une... robe (aïe ne tape pas! Il y en a qui sont sympa même quand on est un peu garçonne, ce qui aussi mon cas je le précise!!) c'est bien cool pour laisser le corps et l'esprit SOUFFLER. Je suis persuadée que lorsque l' on est bienveillant avec son corps, il fini toujours par se faire oublier.

Je vais m'abstenir de faire une conclusion à mon commentaire car sa longueur est indécente.

J'ai juste envie de te faire un gros kiss aussi, friendly of course... (bah, c'est con de le préciser)

Anonyme a dit…

J'ai oublié de signer!
Anne

severi27 a dit…

Voici une petite vidéo qui peut apporter des éléments de réponse à ton titre :

http://www.lanutritherapie.com/nutrition/ecrire/tools/autorisation/auth.php

Vidéo 13 - HUILE ET CORPS GRAS
Identifiant : invite
Mot de passe : okinawa

severi27 a dit…

Et la vidéo 2 sur le thé ...
promis, c'est mon dernier commentaire, j'arrête ;-)

FOUH a dit…

@severi27
Merci infiniment

cleo a dit…

Bonjour,
Il y a deux ans j'avais 7 kilos en trop à cause de l'arrêt de la cigarette + arrêt du sport pendant 3 ans. J'ai fini par les perdre en reprenant le sport et en faisant attention... mais bref, ce que je voulais dire c'est que mon corps ne réagit vraiment que maintenant au sport... même si je me sentais plus ferme: rien à voir avec aujourd'hui! Alors je me dis qu'il lui a fallut du temps pour se reprendre.. parce que je vais avoir 30 ans... et c'est dur à réaliser mais bon notre corps n'est plus aussi réactif qu'avant!
Et puis se stabiliser à un poids ce n'est pas forcément une mauvaise choses... quand ton corps sera prêt, tu recommenceras à perde du poids..
bon courage, bises

Anonyme a dit…

@severi27

merci pour les videos, vraiment chouettes!!!

severi27 a dit…

25 - Rapport affectif aux aliments ;-)

vanessa a dit…

@severi27
Merci!

Alors Marie, de la bombe pile à l'heure ce post! Je suis en plein parcours "dermato-genero-médico-endocrino-picolo" car depuis trois ce n'est pas le poids mais ma peau et mes cheveux qui ont changé....Boutons et chute phénoménales...

Et là,sachant que dans mon corps, il n'y a rien de wrong, c'est surement dans la tête que ça se passe. Je sais enfin d'où ça vient: un changement de vie que j'ai du mal encore à accepter...Et cette sensation d'étouffement qui dure dure dure...

Enfin, identifier une zone d'ombre est le premier pas pour la guérison, non? Alors merci Marie!

Céline a dit…

Oui le mental joue beaucoup et donc par extension "le message" qu'il envoi au corps est négatif, un genre de attention danger qui fait que peut- être le corps réagi en étant moins actif, en voulant se protéger et donc "stocker" les graisses. Si tu as le temps et l'envie jette un oeil sur l'idée de Mr. Jon Gabriel. Je l'ai découvert il n'y a pas longtemps et je trouve qu'il a une théorie assez intéressante. http://www.thegabrielmethod.com/ (surtout le forum est pas mal)
Bon parfois ça vire un peu au téléachat américain mais je trouve que l'idée de base n'est pas si mauvaise: le corps est en mode "protection" c'est pour ça que l'on ne perd pas de poids malgré tous les efforts fournis. Le but est alors d'éteindre ce mode protection. Voilà Bisous!

lunelo a dit…

mathematic
j'ai cru que tu allais parler du nombre d'or et des canons de beaute liés a symetrie etc

moi j'ai envie de dire ok tout est dans la tete mais ce n'est pas si facile
en tant que trentenaire qui a toujours été mince mais qui se croyait grosse je vois bien que mon corps change et que j ai le poids qui yoyote parfois, que j'ai des bourrelets indelogeables aux genoux ou uniquement par le massage et non par le sport que je n'avais pas avant snifff
bon j'a ides problemes de retention d'eau d'autres de cellulites etc
mais j'a iquand meme l'impression que ça me prend plus de temps pour perdre (tout est relatif hein) qu'avant

mais en meme temps je ne suis plus l'ado qui brulait des calories de fou rapport a son petit corps qui changeait et pouvait s'enfiler des paquets de BN au gouter, je ne suis pas la jeune adulte qui n'avait pas de thune pour s'acheter a bouffer(super pratique comme regime) ni celle qui des qu'elle etait triste ou en rupture amoureuse n'avait plus gout a rien et donc plus faim(easy pour perdre du poids)
et pourtant je m'entretiens je fais du sport 2 a 3 fois par semaine (ok pas du cardio mais bon) generalement je fais attention sans me priver sauf en peiode craquage deprime ou je me renourris de chocolat en me disant pas grave tureprends le no choc apres et ça ira tres bien
et parfois a certaines periodes rien a faire impossible de perdre du poids et a certaines ça va
sans compter...

"les réponses viennent à vous comme ça, à brûle-pourpoint?)". quid de la synchronicité rapport a un bok dont je t'avais causé y a 3 ans (au moins)les elements n'ont de signification qui si on veut leur en accorder, isn'it?

l'episode de delestage que tu racontes me rappelle une copine qui quand elle s'est séparée de son mec a perdu tous les kilos indelogeables de ses 2 grossesses bon ok rapport au fait qu'elle etait en totale depression suite a la rupture vu qu'il la trompait avec une petasse totale (le plus drole c'est qu'elle a finit par imiter ma cops meme dans sa coupe ok c'est pas drole c'est freaky mais bon) mas aussi parce qu’elle s'est delestée de ce boulet(lui) et apres elle mangeait tout ce q'uelle voulait sans abuser et elle etait canon d'ailleurs les mecs se sont mis a chuter a ses pieds...

a l'inverse j'ai été sauvée une fois par un medecin acupuncteur 6 mois que j'avais le ventre qui gonflait a la moindre bouchée de n'importe quoi et globalement je me sentais gonflée en 3 mois elle a fait un travail de fou quand elle me posait les aiguilles c'etait quasi mystique je sentais l'energie qu irecirculait dans tout le corps et pourtant je croyais ss plus a la base a l'acu. j'etais "gonflée" ouais mais surtout gonflée par mon taff et epuisée alors tout fonctionnait au ralenti et mon ventre ne suivait plus non plus (plus d'elimintaion stockage gonflage physique expression du gonflage mental) donc ouais ok rapport phys/mental(mais dans quel ordre?)

lunelo a dit…

a certaines periodes je perds facilment (encore) et je n'ai qu'a cesser de bouffer de la merde et c'est bon a d'autres non je travaille dans des environnements trres stressants et en mode sedentaire (bureau) donc je pense que ça contribue largement
ensuite il y a nos petites hormones et notre systeme endocrinien auquel on fait pas forcement assez gaffe
est ce que c'est le mental la genetique etc mais je n'ai pas pu m empecher de me dire
"Et si c'était votre tête qui vous empêchait de maigrir?" c'etait encore sacrement trop culpabilisateur coupe toi la tete serieux tu perdras du poids instantanement....
pour reprendre certains commentaires je pense egalement qu'il faut etre dans la bienveillance si je fais du sport c'est pour entretenir mon corps parce que je n'en ai qu'un et par consequent je dois en prendre soin et lui lacher la grappe de temps a autre et ne pas attendre que le sport me fasse maigrir
bref commentaire completement decousu ecrit en mode automatik

Anonyme a dit…

parfois fatigue, déprime, prise de poids (plutôt gonflement, sensation d'être pleine d'eau, surtout au dessus de la ceinture, ventre, taille , épaules..),peau sèche et perte de cheveux: hypothyroidie, tu en ressens les symptômes bien avant de pouvoir le constater sur une prise de sang.

virgin-girls-on-virgin-beach a dit…

Hello Marie!

Longtemps hésité à t'écrire... histoire d'éviter que ce ne soit une impulsion de mon ego.
Et puis, je me suis dis, tampis!

Suite à un jeun en juin 2011, j'ai moi aussi pris du poids. Un poids que je n'avais jamais atteint auparavant.
Un poids que le sport à outrance, le redoublement d'énergie, le positivisme à s'en épuiser les neurones et une alimentation plus que saine ne réussissent à érradiquer pour de bon.

J'ai pensé à la thyroïde moi aussi, les examens ont tout faux.
Du coup, j'en arrive à la conclusion que j'ai refoulée jusqu'à présent:

Ma tête....

Et pourtant, je suis thérapeute et "coach" (si ça veut encore dire quelque chose de nos jours), tout ça pour te dire que je ne me voile pas la face.

Bref, j'ai commencé ma réflexion qui sans doute n'aboutira pas au même déclic que toi.

Néanmoins, si tu le souhaites je pourrais t'en faire part brièvement.

Qui sait, la similitude de réflexion peut, peut-être amener à un déclic différent.... mais amener à quelque chose une fois pour toutes.

Aller dans quelques semaines on aura trouvé notre sésame.

Lâcher prise et advienne que pourra.

Des kiss cool

Cécile a dit…

Rolala, je me reconnais complétement dans cet article!

coco a dit…

Hello!
Je suis une lectrice silencieuse qui s'est tu pendant bien trop longtemps!
J'aime beaucoup ton blog, tes réflexions, tes vidéos et ta musique(cette chanson est dans ma playlist inavouée et c'est juste impossible de ne pas tenter du fond de mon canap' de danser comme justin !
Pour essayer de répondre à tes interrogations , je peux juste de dire qu'en faisant du sport tu ne vas pas perdre de poids sur la balance au contraire! Quand je me suis vraiment mise sérieusement au sport j'ai pris 2 kilos mais par contre je me suis affinée et musclée. Et quand j'ai arrêté en 3 semaines j'ai perdu 3 kilos ! Mais bon c'est vrai que le moral ça joue beaucoup : quand tu vas mal tu peux aussi perdre des kilos sans savoir pourquoi et quand tu fais ultra attention et que tu ne penses qu'à ça et bien tu ne bouges pas d'un pouce c'est à n'y rien comprendre !
Voilà tout ça surtout pour te dire que je me retrouve beaucoup dans tes articles et tes réflexions.

à bientôt,

coco
www.labulledecoco.com

charlène a dit…

Salut!
j'avais jamais posté sur ton blog! mais franchement j'adore ce que tu écris et la manière dont tu le fais!
Cet article me parle beaucoup! sauf que pour moi bizarrement c'est l'inverse, je veux grossir et ça en devient une obsession et on m'a déja dit que tant que j'allais me torturer l'esprit avec cela je ne prendrais pas un gramme.
Comme quoi tout est vraiment lié au mental! donc depuis j'ai dit merde à mon corps il est bien comme il est et ma fois ben on verra ce que ca donne!!

Anonyme a dit…

Non, tu n'as pas fait de fautes , crois-moi, c'est une prof qui te parle ;)
Tout à fait d'accord avec Audrey ! L'important ce n'est pas le poids (les muscles ça pèse lourd) mais l'aspect de la silhouette. Et puis maigrir, ça peut prendre du temps, j'ai vu ça après mes grossesses ! Mais ça se fait, on y arrive, simplement il ne faut pas trop se focaliser dessus.
Bizz

Shana - Vamonos a dit…

Salut !
Je démarre un blog sur le bien-être (sport, cuisine, santé..) http://vamonosblog.blogspot.com et ça me ferait vraiment plaisir si tu pouvais passer y jeter un coup d'oeil afin de me donner ton avis. Je suis ouverte à toute suggestion car je débute ;) Merci beaucoup.
A bientôt !

agnesmontana a dit…

Les médecins vous invitent à vous jeter à l'eau

Les médecins sont très révoltés contre les régimes, car ils ont constatés par leur expérience professionnelle que ces derniers vous rapportent au final plus de kilos que ce qu’ils vous aurez perdus.
Il s'agit donc d'apporter au patient obèse ce dont il manque le plus : La confiance en lui, la connaissance de son corps, La réconciliation avec son apparence… http://www.poids-secret.com/

 

Une Chic Fille © All rights reserved · Theme by Blog Milk · Blogger