CONDESCENDANCE ET LE GOÛT DES AUTRES

11.12.12

Vanessa Paradis



Et bien quelle surprise...Je ne pensais que ce post sur Booba déchaînerait des «passions» (pour le coup j'ai vraiment été très étonnée, si vous lisez mon blog, c'est quelque chose dont je parle régulièrement depuis au moins 3 ans).

Avant d'en venir au fond de ce que cela m'a inspiré, je tenais à vous raconter (encore je sais) quelque chose.

J'ai été élevée dans un milieu populaire et mes goûts en ont été conséquemment orientés. J'aime les tubes, j'aime les trucs FM, j'aime ce qui fait gigoter les pieds, tout ça c'est ma base, ce que j'ai d'abord écouté. Certes, j'ai aussi écouté très vite de la musique classique lorsque que j'étais enfant mais plutôt par hasard. Il se trouve qu'à l'époque les CD les moins chers étaient les CD de musique classique. Chopin n'est donc pas venu à moi par goût du beau mais bien contextuellement. Il était meilleur marché dans mon Auchan que le dernier REM ou Madonna.

(Tout ça vaut aussi pour le cinéma, il a d'abord été, de mon côté, ultra grand public)

La question de mes goûts (comme des vôtres je suppose d'ailleurs) ne s'est pas posée pendant très longtemps. Enfant, on ne pense pas à ce genre de choses alors ça ne compte pas.
On aime ce qu'on aime, chercher à expliquer pourquoi telle chose trouve plus grâce à nos yeux que telle autre est plutôt difficile. C'est du domaine de l'opinion et, comme pour la foi ou l'appartenance politique, c'est une chose très personnelle. Bien évidemment, les passages répétés en radio de certaines chansons ont pu avoir raison de mon objectivité et de mes préférences, mais ça je ne le savais pas encore.

Enfant mes goûts en tant que tels n'avaient pas de valeur sociale. Ils ne me définissaient pas ou en tous cas n'entraient pas en ligne de compte pour que j'appartienne à tel ou tel groupe ou que je sois perçue comme telle ou telle personne. Mes goûts c'était mes goûts ni plus, ni moins.

Adolescente mon groupe d'amis a changé, je suis devenue plus proche de gens qui appartenaient à d'autres sphères et qui avaient d'autres goûts. Des goûts plus "pointus".
Il se trouve que mes amis étaient pour la plupart musiciens ou en tous cas très intéressés par elle. Leur relation à elle était d'ailleurs clairement élitiste. De manière assumée, ils n'aimaient pas ce qui était mainstream. Si le grand public y était sensible c'était parce que c'était un truc de masse sans grande valeur et donc que ça n'était pas digne d'intérêt (les choses vont se sont nuancer évidemment).

Alors mes goûts «populasses» je les ai de moins en moins assumés avec eux.
Je me sentais nulle avec mes préférences "faciles" alors, je me suis mise à écouter des chansons (regarder des films...) seule pour être sûre que personne ne pourrait se moquer de moi.
J'avais honte de ce que j'aimais. Pas tout, certains de mes goûts passaient mieux en société que d'autres.

J'étais absolument sûre que les goûts de mes amis, connaisseurs, esthètes étaient meilleurs que les miens.
Alors j'ai essayé de changer, de faire mieux, plus propre. Ca m'a permis d'aller dans d'autres sphères et de m'intéresser de plus en plus à la musique jusqu'à aujourd'hui où elle est un des éléments les plus fondamentaux de ma vie.

J'ai vieilli, j'ai compris 2 3 trucs sur moi et les autres et puis petit à petit, les choses se sont nuancées.
En se nuançant mais aussi en gagnant confiance en moi, j'ai appris à accepter un truc, à assumer TOUS mes goûts.

Oui j'aime Booba. Oui j'aime Erik Satie. Oui j'aime Mylène Farmer depuis que je suis enfant. Oui j'aime beaucoup de groupes Hip Hop. Je vénère Kate Bush. Oui je connais 250 chansons par coeur de Gainsbourg. Oui j'écoute aussi chaque jour Nina Simone. Oui écouter Miles Davis me ravit à chaque fois.Oui je connais par cœur du Natasha St Pier, du Slai, du Julie Zenatti et du Patrick Fiori.

Mais est-ce qu'une de ces préférences est plus valable qu'une autre? Est-ce que je fais un quelconque prosélytisme? Cela est-il gênant pour mes amis ou ma famille?  Et surtout,devrais-je en avoir honte?

Un goût isolé ne définit rien ni personne, les gens sont, je l'espère, un poil plus bigarrés que ce que j'ai pu lire.
C'est une facilité intellectuelle (pour ne pas dire une paresse) que d'imaginer avoir une quelconque idée de qui est quelqu'un, sur ce qu'on croit être une "déviance de bon goût".

Revenons-en à nos moutons...
Certains trouvent que Booba est moche, vulgaire (en ce qui me concerne j'aurais dit grossier), phallocrate, traite mal les femmes, écrit mal...
Très bien, c'est votre droit le plus strict, mais ce blog c'est un point de vue, ici il ne s'agit que de mes préférences, donc l'idée de me justifier sur mes goûts comme si j'avais commis une faute (quasi morale dans le cas de Booba) me paraît vraiment inapproprié.

J'aime que vous ne soyez pas d'accord avec moi (que vous trouviez que la voix de Booba est nulle, qu'il ne vous fasse rien par exemple), vraiment je n'ai pas de souci avec ça (je ne filtre aucun commentaire ici, jamais) mais j'ai du mal à saisir la pertinence de faire comprendre à l'autre que ses préférences sont déplorables... Vraiment je ne vois pas, alors même que je ne cherche à convaincre personne et que je comprends parfaitement votre point de vue.

Pire que la non-compréhension, on a parfois frôlé la condescendance, non?

Il n'y a pas de goût supérieur. Je n'ai pas plus de hauteur morale à aimer Rohmer plutôt qu'un paquet de films très moyens de l'équipe du Splendid. L'un est plus valorisé en société que l'autre, très bien mais ça m'est égal, je ne veux plus avoir honte de ça.
Parce qu'avoir honte de ça, c'est d'une certaine manière renier qui on est. Au moins des petits bouts.

Et puis il faut se méfier parce que derrière la condescendance, pas très loin, il y a souvent du mépris de classe. Et ça, pour le coup, sans hésitation et de manière universelle, c'est quand même pas très beau.

Love

77 commentaires:

juriste-in-the-city a dit…

Je comprends très bien ce que tu veux dire car mes goûts sont aussi, pour certains, un peu spéciaux : j'adore les films français de Chabrol, les séries françaises de Canal+ mais aussi la musique naze des années 80. Soit, ce sont mes goûts, il ne gênent personne et c'est comme ça. C'est comme mon nez au milieu de mon visage, il fait partie de moi, mes goûts aussi.

Point.
Belle journée

alexandra a dit…

Merci Marie, d'avoir si bien exprimé ça. Le mauvais goût, c'est le goût des autres, c'est bien connu... sacré complexe de supériorité qui se cache derrière tout ça.

Louise la Cerise a dit…

J'ai bien aimé ton article même si je ne suis pas d'accord avec tout. Pour moi Booba reste quand même un chanteur ( et certainement pas un "artiste" ) qui ne tire pas les mentalités vers le haut, donc il faut un peu s'attendre, de la part de gens qui pensent pareil que moi, à recevoir des commentaires qui vont à l'encontre de ce que toi tu penses de cet artiste. Tu as légitimement le droit de l'adorer, l'aimer, l'idolatrer, tout ce que tu veux, c'est ton opinion. Mais du coup j'ai aussi de mon côté le droit de te dire que je pense que c'est une personne vulgaire et machiste qui ne fait pas de la musique que je trouve de qualité. Après il a sûrement des choses que j'adore et que tu dois détester, et inversement, et heureusement, si tout le monde pensais pareil, on se ferait quand même chier.

Après d'un point de vue des goûts, pour moi c'est pas une histoire de mainstream, etc. J'aime juste pas Booba pour ce qu'il est, pas parce que c'est de la musique "populaire" au sens où c'est relativement connu. J'aime bien David Guetta par exemple, et je crois qu'on peut pas faire plus "mainstream" ;)

Même si je ne suis pas du même avis que toi, je trouve ça dommage les commentaires sur les "ados des cités" et autres. Chacun ses goûts, si on est même plus libre d'aimer ou de détester ce que l'on veut, c'est triste.

Bonne journée !

Khaïra a dit…

J'aurais pas dit mieux ...

Je voudrais juste ajouter une petite anecdote : le jour où j'ai aimé d'amour Aznavour (oui, d'amour, en plus de ses textes, de sa voix, de ses mélodies). Ce jour il était donc sur un plateau télé avec mathilde seigner. Le présentateur : "oui, mathilde, je crois savoir que vous êtes fan de Charles". Et la Seigner : "ben oui, Mais Charles Aznavour, c'est la musique, la vraie, il dit des choses, il raconte vraiment des trucs, c'est pas comme la musique de maintenant comme le rap où ça braille...". Et charles Aznavour qui la coupe pour lui dire qu'il n'est pas du tout d'accord avec elle, qu'il aime le rap, qu'il y a des rappeurs qui ont un talent inoui avec les mots, qu'ils ont eux aussi des choses, des douleurs à raconter.
Oui, ce jour, j'ai adoré ce mec.

Franchement quand je vois les textes hyper travaillés d'IAM, de Sniper, de keny Arkana, je trouve hyper réducteur de qualifier un style musical de truc bon pour les "ados de cités".
Avant de juger, il faut s'interesser au mouvement : d'où ça vient, pourquoi c'est venu, comment ... Bon, je vais m'arrêter là.

Et comme je n'ai pas été assez explicite dans mon comm d'hier : je vais préciser. J'écoute pas trop Booba, mais j'ai quand même quelques sons à lui dans mon itouch. Ses textes ne me parlent pas comme un texte d'IAM (et tous les albums solos des membres du groupe)(moi aussi pour le coup je suis la fan de base!!), ou comme les textes de Keny Arkana.Mais j'aime bien sa voix, tout comme Sefyu, dont les textes ne me parlent pas plus que ça.
Mais deux vérités vraies : lunatic (et donc Booba), IAM, NTM sont au rap français ce que des public ennemy, wu tang clan et j'en passe sont au rap américain.
J'ai essayé de faire court mais ça m'a l'air long, mais quand ça parle de rap, de musique je m'emporte.

Bref, j'ai bien aimé cet article, car hier, les comms m'ont quelque peu dérangés même si je ne suis pas fan. la condescendance et le dédain me gênent profondément, surtout venant de personnes qui j'en suis persuadé ne connaissent rien au rap ou à Booba.

(madein)Faro a dit…

Comme mon sentiment est partagé !
J'ai eu une éducation musicale très pointu du côté de mon père, passionné de rock et musicien. Il m'a apporté une culture incroyable, m'a emmenée à des concerts, m'a acheté des partitions de Genesis ou de Peter Gabriel lorsque j'apprenais le piano.
Du côté de ma mère, j'ai eu la culture populaire : Abba, Cloclo, tout ce qui passaient dans les boîtes lorsqu'elle était jeune :) Ma mère m'a apporté la culture de la fête, du "je sais que cette chanson est techniquement à chier mais elle me fait indéniablement bouger mon boule, et je n'y peux rien".
Lorsque j'ai arrêté le conservatoire, je n'ai pas arrêté la musique pour autant, je suis devenue DJ techno et électro car c'est la musique que j'ai découverte seule, sans mes parents...
Aujourd'hui, j'écoute de tout, que ce soit "commercial" ou "underground", du moment que ça me fait vibrer, que ça m'évoque quelque chose.
Peu importe qu'il s'agisse de A-Ha (tu sais de quoi je parle sur ce coup ^^) ou de Chopin :)

Bref, je te comprends !

Manon

Miss Nahn a dit…

La fille qui commente sans avoir lu le post d'hier, BRAVO!
Je me dis souvent que le goût c'est bien de l'avoir pointu. Et puis en fait si je réfléchis 4 secondes à ce que j'aime, et bien je me rends compte que oui mais non.
Je crois que je suis trop gourmande et curieuse pour avoir des goûts pointus.
Je suis super relou (voire affreusement snob... j'assume) lorsqu'on me parle de danse classique, par contre j'aime tout ce qui fait gigoter mes pieds, peu importe que ce soit "bien" ou "plouc"... Oui c'est ça, je suis plus gourmande et curieuse de choses qui titillent mes émotions et mes neurones que vraiment quelqu'un qui a "du goût".
Bisous belle Marie aux goûts éclectiques, j'adore!!

Marie a dit…



juriste-in-the-city: Voilà, tout simplement!
Bise

alexandra: J'en ai bien peur oui...

Louise la Cerise: La question des mentalités par le haut c'est un point de vue, je comprends que tu puisses penser ça mais ce n'est pas je t'assure.C'est un rap crasseux et désespéré (si tu n'écoutes pas tu dois me prendre pour une nunuche, je le sais bien).
La question du mainstream est juste le point de vue que j'ai choisi pour ce post, en fait, c'était pour expliquer que justifier, expliquer ses propres goûts me gêne. profondément. C'est un peu comme remettre en question ce que l'autre est...
Très sincèrement j'ai été surprise, parce que je sais que la plupart des gens qui ont exprimé un point de vue énervé ne savent strictement pas de quoi ils parlent.... Et la radicalité qui part d'une absence de connaissance, c'est un poil limité, non?
Merci pour ton commentaire apaisé et argumenté.
Bonne journée à toi aussi. Bise

Khaïra: Comme je te comprends... Merci pour ton commentaire. Et puis oui, ce qui a eu tendance à vraiment me décevoir hier, ça a été les raccourcis...

(madein)Faro: Comme moi. Exactement. Enfin j'ai pas le même parcours mais le résultat est similaire, mon seul filtre, c'est ce que j'aime.

Miss Nahn: Vive le plouc... :D je t'embrasse aussi

velouria a dit…

Moi, j'adore plus belle la vie, tu vois le délire??!! ;-) et ça ne m'empeche pas de faire le festival inrocks et des expos d'art contemporain, je vois pas le blème, tout le monde a des goûts considérés comme des gouts de chiotte par d'autres, regarde lagerfeld et choupette lol

Anonyme a dit…

S'excuser d'avoir des goûts médiocres? Non , il faut s'assumer sans s'excuser...Là c'est pauvre pour le coup

Anonyme a dit…

Bravo !

Marie a dit…



velouria: Ah oui je vois le délire :DD

Anonyme: Qui s'excuse? Si c'est ce que vous avez lu dans le post, j'ai bien peur qu'il y ait contre-sens...

Emyb a dit…

Comment peut-on déblatérer ce qui est bon ou non pour l'autre. Critiquer quelque chose de subjectif tel que le "j'aime ou pas" est tellement arrogant.

Quelque part, faut il réellement aimer la même chose que tout le monde et rentrer dans un uniforme ? Juger, c'est facile, ... Mais TOLERER, pas si simple... Parce que c'est bien une question de tolérance à ce niveau là.

Je n'ai jamais autant été surprise, éprise et en total vénération de la musique que le jour où je me suis ouverte à la musique de mes amis et collègues. Ils m'ont fait découvrir un univers, le leur. Au début, j'étais un peu réticente. Et puis ça a vibrer. Je n'aime pas tout de leur univers, je prends ce qui m'enflamme, j'écoute et découvre le reste.

Et sincèrement, si on ne peut même plus exposer de manière explicite ses goùts pour tel ou tel artiste sans se faire juger, c'est que le monde se transforme en mouton uniformisé !

Souad a dit…

Merci Marie pour ce post.
Il exprime vraiment bien ce que je pense. D'ailleurs, en lisant les commentaires hier je me disais que c'était assez drôle d'imaginer Booba comme un goût honteux, il en serait pour le coup vraiment ravi :-))
Je saute du coq à l'âne mais as-tu vu le film Rengaine de Djaidani ? Si oui qu'en as-tu pensé ?
Bises.

Anonyme a dit…

ça fait longtemps que tu as perdu de ta crédibilité en matière de goûts musicaux: Jennifer de la starac...Oups ;-(

Marie a dit…



Emyb: Je suis d'accord, mais c'est finalement bien naturel, un truc lié à l'appartenance j'imagine...

Souad: Hier en lisant ton com, je me disais, voilà c'est ça... :) Non, je n'ai pas vu ce film... c'est quoi?

Anonyme: C'est sûr... Dans le même temps, qu'est-ce qui vous dit que j'ai une quelconque envie d'être "crédible"? :)


Chiara a dit…

TU AIMES DONC TU ES...

Khaïra a dit…

Je m'incruste un peu dans la conversation : Souad, j'ai vu le film rengaine (en avant première aux Lilas).
Je dois avouer qu'avec ma soeur, nous y sommes allées avec beaucoup d'appréhension. Appréhension dûe au sujet particulièrement casse gueule (et aussi qui me touche peut être plus que ce qu'il devrait : je suis d'Algérie, mon mari du Sénégal).
Et ben, on a été agréablement surprise.
Je ne vais pas jouer la critique cinéaste (j'en ai ni la prétention ni le talent!) mais je l'ai trouvé beau, en fait poétique, jusque dans la manière de filmer (je ne sais pas comment se nomme ce genre de prises de vue, j'avais prévenu je ne suis pas critique !!). Poétique dans la frontière infime entre la réalité et la fable également.
Et le casting très réussi jusque dans les plus petits rôles ; sauf peut-être pour le personnage principal soit le "futur marié", qui ne m'a pas trop plu, après c'est très subjectif comme point de vue !
Mon regret : ne pas avoir pu rester à la petite réunion après la projection (avec toute l'équipe du film). J'aurais bien voulu entendre ce qu'ils avaient à en dire.

Anonyme a dit…

J'avoue que certains commentaires de ton précédent post m'ont également un peu étonnée. Je les lis rarement, mais connaissant le ton tolérant et bienveillant de ton blog, je les imaginais moins agressifs et je me suis demandée si c'était ton lectorat habituel.
Pour revenir à Booba, le personnage me gêne beaucoup... J'ai vraiment du mal à regarder ses clips. Mais il racontait l'autre fois qu'il adorait la série The Wire et je me disais qu'il avait quand même plutôt très bon goût :-)
Bon, c'est mon premier commentaire chez toi et je voulais te dire que c'était toujours un très grand plaisir de te lire.
Véronica.

lecrocrodile a dit…

non mais c'est vrai marie quoi, qu'est-ce qui t'arrive zut?! tu nous fais plus rêver là, après ton article sur MC Solaar et ta référence aux inrocks, on se disait que tu filais le bon coton, qu'on avait raison de te lire, de te citer même, mais la claque quoi!
ce que j'en retire c'est que les gens qui n'aiment pas booba, ont toujours une bonne raison de le dire, comme ses adorateurs :) et qu'il y a un mélange des genres dans toutes les récriminations entendues, question de goût/classe, de création artistique (on en reparlera dans 150 ans hein), de défense des droits de la femme, d'identification au personnage, enfin voilà quoi. au final on s'en fout quand on aime ça s'explique pas.
cela dit, j'écoute pas trop booba, mais celles que je connais sont rattachées à des personnes et des périodes de ma vie particulières, alors il est aussi dans mon coeur.
et pour rebondir sur le dernier commentaire avant le miens, je suis tellement fan de jenifer, que je suis contente que personne ne l'aime, elle reste juste à moi (et à toi marie), je déplore juste que les gens ne s'imaginent pas qu'elle travaille avec des arrangeurs de talents qui collaborent avec des artistes plus hypes, plus bankables quoi. bien souvent quand les gens rejettent c'est qu'ils ne connaissent pas, ou n'ont jamais vraiment écouté. dommage.
mais la violence qui se dégage de ces commentaires laisse penser qu'une chic fille et booba ne laissent absolument pas indifférents, même si c'est pour des mauvaises raisons. au moins tu fais le tri dans tes amis hihi.
bonne continuation.

Greg a dit…

Ce qui me choque chez Booba moi c'est quand il décrète qu'"en France il n'y a que des lobbies juifs et homosexuels" dixit : http://24heuresactu.com/2010/11/24/booba-que-des-lobbies-juifs-et-homosexuels-en-france/
ça c'est une raison à boycotter ce mec eson travail il me semble....Shame!

Marie a dit…



CHIARA: :)

Veronica: Et je le comprends très bien... Merci en tous cas pour ton commentaire!

lecrocodile: ahahah Oui apparemment ça ne laisse pas indifférent!

Greg: Booba vit aux USA depuis longtemps, il pense et l'a dit plusieurs fois, que le communotarisme est une bonne chose en société. Après on est ou pas d'accord avec lui, mais c'est quelque chose qu'il n'a jamais nié.
Tu me cites cet article comme s'il voulait dire qu'il est et antisémite et homophobe, on est d'accord?
Je suis allée vérifier la vraie définition de lobby, c'est " une structure organisée pour représenter et défendre les intérêts d'un groupe donné". A priori rien de péjoratif on est d'accord.
A mon tour de te donner un lien http://leblavog.wordpress.com/2012/09/25/flashback/ (c'est un peu long et tu n'as peut-être pas envie, mais ce sont des accusations relativement graves alors c'est pas mal d'être précis) je pense que ça donne des pistes évidentes sur sa manière de penser.
Quant à l'homophobie, il reprend systématiquement les gens qui le taxent d'homophobe en leur demandant une preuve dans ses textes ou interviews...
Je pense à 100 % qu'il n'est ni l'un ni l'autre, mais ça n'engage que moi!

Julie a dit…

Tiens cela me rappelle Joey Starr dans le film Le bal des des actrices lorsqu'il dit qu'il regarde la Starac et que son film culte, c'est Les Bronzés. En opposition avec Maiwenn qui se la pète selon lui avec ses goûts de snob. Film que je regarde avec grand plaisir. Sinon Les Rolling Stones chantaient des trucs super sexistes aussi...Alors second degré?
Pour finir, dire "j'aime la téléréalité mais aussi Godard hein!" c'est pas avoir de balls pour moi. "j'aime la téléréalité. (ok préciser l'émission ptêt)mais voilà. Point. Tu aimes Godard tu le sais cela te regarde.Pa besoin de se justifier.
Bises!

Peregrine a dit…

Très chouette post Marie, je crois que tu as cerné les choses...
Le vrai sujet de tous ces échanges n'est pas d'aimer ou de ne pas aimer Booba où je ne sais qui...
Le vrai sujet de ces échanges est le rapport qu'on entretient avec l'Autre.
Perso, ça me fait toujours flipper qu'on mette les gens dans des catégories, pire, qu'on les hiérarchise, sous couvert d'anonymat en plus...
C'est sûrement de la provoc mal maîtrisée rien de plus... Je dis mal maîtrisée parce que la provoc, j'aime ça d'habitude...
Mais la provoc que j'aime s'attaque à des idées, des arguments, un système,...
Bref, la provoc que j'aime fait avancer le débat et reste bienveillante, coute que coute.
En tout cas, toujours un plaisir de te lire! ;)

Clairette a dit…

Voilà c'est tout à fait ça. Et j'ai parlé de "casseroles" hier, c'est comme ça que j'appelle les miennes pr rire, par auto dérision mais aussi parce que comme tu le dis j'ai un peu honte de ces goûts et j'essaie de les justifier, de les minorer face à la culture valorisée.
Je suis d'un milieu middle class mais ma famille, surtout mes soeurs, croyaient beaucoup en cette culture "qualitative", je me serai faite railler si j'admettais kiffer un artiste un peu plus popu. Je m'affranchis peu à peu, mais je garde un fond de culpabilité, par l'argumentation excessive. En ayant bien envie de ne plus en avoir besoin. Foutus préjugés !
Merci d'aborder ce sujet en tous cas. Je m'y reconnais sacrément !
Bises.

petitprunier a dit…

ben moi j aime pas trop booba (jpréfère le rap US bien rought qui tache, est ce que c est mieux ou pire, on s en fout :-) ) et pourtant, je n ai pas eu l impression que tu faisais du prosélytisme dans ton post précédent. au contraire, on a bien senti et compris que tu parlais de toi, de tes préférences et de ce qui fait bouger ton boule et frissonner tout le reste, sans volonté de convaincre.

effectivement, je crois que tu as raison : la condescendance est toujours prompte à surgir...ce qui est rigolo, c est qu y a pt être des chances que les prescripteurs, après s être lassés des trucs over pointus du moment, ou s'en être dégoûtés parce que "trop mainstream maintenant tu vois", se tourneront peut être un jour vers booba, avec le plaisir indicible de se sentir supérieurs à la masse ;-) (un peu comme ils se rabattent sur le pmu aujourdhui quoi, mais attention hein, au second degré...:-D )

Claire a dit…

Booba écrit mal ?
"Seuls les vrais savent."
- condescendance team H&H - Aha.





Anonyme a dit…

Ben moi j'adore Les visiteurs.
<3
Gweltaz

Juliette a dit…

Une fois encore, j'admire tes écrits, la manière dont tu mets en mots ce que tu ressens, et finalement ce que, souvent, je ressens aussi... J'ai aussi eu honte de mes goûts, si variés soient-ils. Mais en fin de compte, les renier est justement la preuve d'une faiblesse qu'il faut combattre. C'est en s'assumant, et pas seulement lorsqu'on est seul, que l'on se construit, vis-à-vis de soi et vis-à-vis de la société et de notre entourage! Alors oui, on aime ce qu'on veut, et c'est une force de pouvoir l'assumer et le défendre!

Merci encore Marie pour ces belles lectures! Tu me donnes envie d'être "pointue" et de mener mes réflexions jusqu'au bout, comme tu le fais si bien! :)

Juliette

Gwadamé a dit…

Pfiou, t'es courageuse Marie. :)

Nan, sans rire, le plus enrichissant dans cette histoire c'est le débat (tant qu'il reste modéré of course). Parce qu'ici, avec un tel sujet, c'était inévitable et c'est bien de ça qu'il s'agit également lorsqu'on a un blog.

Et pourtant on dit que les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas. Hum...

Tu as toujours su partager tes passions, tes avis avec élégance. Et nous t'aimons tous pour ça. Tu nous apportes beaucoup, dans notre vie à nous. C'est sûr qu'on ne peut pas toujours être d'accord sur tout ( ce ne serait pas drôle) mais la réaction en retour doit être néanmoins vu comme un échange et un partage de point de vue et non un acharnement.

Pour s'exprimer, il y a le fond et la forme. La forme, tout le monde ne l'a pas. Je dirais même que la forme va de paire avec la définition même du respect, pour autant en connaître sa signification.

Perso, tu me dirais là maintenant que tu aimes aussi Sandra Kim, Léonard Cohen, Muse, Lara Fabian. C'est ton droit, tes choix. Et je ne t'aimerais pas moins. Limite je t'aimerais encore plus (pour Sandra kim... ;))

Finalement, pour certaines choses, les goûts et les couleurs ne devaient effectivement pas se discuter... ;) Mais nous ne vivons pas dans un monde de bisounours, pffff... malheureusement ;)

Je t'embrasse la chicfille, "au plaisir"...

Anonyme a dit…

J'apprécie de plus en plus ton blog, tes articles et la spontanéité de tes pensées !
Tu fais écho à certaines de mes réflexions, de mes émotions etc. Et cet article en est la preuve !!
Au lycée, je remarquais que certaines personnes de mon âge avaient une culture musicale bien plus grande que la mienne. J'avais l'impression d'être en décalage total avec certains de mes amis. Je ne m'étais jamais posée la question de mes goûts musicaux auparavant !
Ca a eu l'avantage de me faire découvrir pleins de choses, d'être curieuse et aussi de "rentrer dans les rangs" de ce qu'était, et qu'est toujours, la musique cool.
Alors en effet, j'aime plutôt un style de musique en particulier, ou du moins une sphère qu'on pourrait appeler en ce moment "branchée", mais j'ai également appris à ne pas mettre de côté les trucs qu'on décrit un peu moins cool, les trucs dits commerciaux etc !!!

En fait, tout ça pour dire, qu'aujourd'hui je n'ai plus honte de tout ce que j'écoute, ce que je lis, ce que vois, ce que j'aime ! Merde, on fait ce qu'on veut, et ça ne sert à rien d'entrer dans des cases, si on ne peut pas être réellement nous-même !
J'écoute des trucs qui me valent les compliments de certaines personnes, mais je peux aussi écouter du céline dion ou du britney spears !

Je crois que s'assumer, et être tolérant envers les autres c'est faire preuve de maturité. Ca rend la vie plus belle !

Je me suis un peu emportée à dire n'importe quoi dans ce commentaire, il n'a pas de fin, mais merci Marie pour ta fraîcheur d'esprit :) !!!!
(ps : j'ai adoré ton article sur la sensation de bonheur avec "aha-take on me").

Amd a dit…

Bah voilà y'a plus rien à dire, c'est si juste et ça faisait longtemps que j'essayais moi-même de mettre des mots sur ça en fait. J'ai lu l'article de hier sur Booba, j'ai jamais accroché mais j'ai toujours kiffé Rhoff alors bon... Hume a dit : « La beauté n’est pas une qualité inhérente aux choses elles-mêmes, elle existe seulement dans l’esprit qui la contemple, et chaque esprit perçoit une beauté différente ». (la beauté ou le feeling) donc si Hume l'a dit...

Clémence L a dit…

Et bien tu vois moi c'est pareil, j'étais très "commerciale", j'entends par là que j'écoutais les tubes FM, je regardais les films grand public et compagnie et puis après le bac j'ai atterri a paris en prépa où la moitié des gens lisaient proust, regardais Rohmer et compagnie et pour "être à leur niveau" je m'y suis mise aussi, et j'ai aimé la musique, les films pointus sans pour autant délaissé le reste, parce que ce reste c'était moi aussi et surtout ça ne valait pas moins. être complet, entendre et voir le maximum de chose, s'interesser à ce qui est loin comme proche de nous, voilà ce vers quoi nous devrions tous tendre. Sans juger.

Quelqu'un qui n'écoute que du "commercial", comme je le disais plus haut, le terme est peut etre mal choisi, vaut autant pour moi que quelqu'un qui passe sa vie au forum des images parce qu'il vit et s'interesse à quelque chose. et puis qui sommes nous pour juger? le blog de Marie est un endroit où la plupart d'entre nous nous retrouvons mais que ce serait triste si on devait tous lire et écouter les mêmes choses! au contraire on apprend plus a être différent, par exemple avec la rubrique "la musique " j'ai découvert tout un tas de chanteurs ou chansons que je ne connaissais pas et d'univers différents, c'est ça le partage.

Bon promis après j'arrete mon pavé mais je voulais rebondir sur une dernière chose quelqu'un dans les commentaire a parlé " d'ado des cités", comme si écouter du rap faisait de nous des ados des cités et d'abord c'est quoi ado des cités?? je suis en école de journalisme cette année et j'ai justement fait un reportage en cité à la courneuve où se monte un groupe de classique! une histoire bouleversante, comme quoi " ados des cités " ça ne veut tellement rien dire..

je fini en laissant le dernier mot à celui par qui tout ça a commencé : " je te fais jouir ou je te fais mal c'est très simple, ma définition avec des textes à prendre à un degré cinq"

<3

Laure, sans url aujourdhui! a dit…

"On n'est pas du même groupe sanguin pas du même crew..."
La phrase qui me trotte parfois dans la tête lors de rdv durant lesquels je sens bien que mon interlocuteur se sent un niveau au dessus parcequ'il ou elle est rock,fait la bise au mec de Purple, mixe fringues trouées et pièces à plus de mille... Mais je m'en fiche!!!

Et sinon quand booba apparait dans mes rêves, physiquement on est sur la période 2002/2005... Même si je prends demain aussi s'il demande gentiment ;)

Solenn a dit…

Je ne comprends pas ce genre de réactions en fait.
La logique, c'est d'écouter la musique qu'on aime non? De voir les films qui nous tentent, et de lire les bouquins qui nous attirent, de manger les choses qu'on aime toussa toussa.
Les goûts sont tellement personnels, se forcer sur quelque chose qui est censé être un divertissement, un plaisir même, je saisis pas le concept^^.

Il n'y a pas des goûts qui valent mieux que d'autres, tant qu'on reste ouvert aux nouvelles choses, c'est le principal non?

Voilàààà

Bisous!

P.S: moi aussi je le trouve beau Booba, tout le monde se fout de ma gueule parce que je fantasme sur lui depuis le lycée.

Nadjia a dit…

hello tout le monde ! on s'en fout, mais moi, j'aime pas booba. en revanche, Marie, je lis ta correspondance comme celle d'une petite sœur. tu pousses la réflexion, tu es respectueuse et bienveillante. je crains que tu ais raison à propos du mépris de classe...ah ouais Marie, je t'aime tite sœur !

Cécile a dit…

Ah! J'adooore ce post! qu'est-ce-que c'est que ces parfois "anonymes" qui critiquent le fait d'assumer ses goûts, ils n'en sont surement pas capables, dommage pour eux c'est une liberté à prendre tellement appréciable... J'espère qu'au moins ça leur donnera l'idée d'essayer ils seront surement surpris!!! Je me rappelle qu'en fac comme toi je trainais plus avec des musiciens et on était plutôt rock indé mais parfois on faisait des découvertes "étranges" des goûts des uns et des autres en soirées prolongées. Tout ça nous a valu de bons fous rires mais aussi de se rendre compte qu'on avait aussi des "étrangetés" communes!!! Du coup je me dis depuis longtemps qu'un "bon"morceau c'est une espèce d'alchimie qui fonctionne, peu importe le style, la classe sociale et tout le reste, on s'en fout, il suffit qu'il se passe un truc. Il faut savoir se surprendre même par ses goûts sinon bonjour l'ennui! Biz

angelle du sud a dit…

Salut

Il y a tellement de musiques dans ce monde! je pense que chacun a le droit tout simplement d'aimer la musique qu'il veut sans avoir à justifier ses choix!

Bonne soirée

krispie a dit…

Uhhh... Nous sommes libres d'aimer et d'apprécier. Et que c'est bon de pouvoir les assumer pleinement...

Qui n'a pas vécu cette expérience en partageant ses goûts musicaux ou autres avec des amis? De se sentir en décalage, voir de soi même dévaluer ses propres goûts par rapport aux autres... Ca évolue toujours... surtout avec l'âge!

Bref... je ferai pas plus long... ca ne sert pas à grand chose! Je tenais juste à dire qu'il y avait peut être un mot qui s'est un peu "égaré" dans les échanges de posts => Tolérance. On ne met pas des individus en mode IN / OFF ou POSITIF/NEGATIF...quand ca nous arrange, dis donc...

Et puis, j'adore simplement le dernier paragraphe que tu as noté Marie. Que ceux qui se considèrent comme des élites continuent à regarder leurs nombrils, nan? :)

Souad a dit…

Je réponds un peu tard, merci khaira pour ta réponse pour Rengaine. J'ai ressenti la même chose que toi. J'ai aimé la poésie de ce film, le cadrage en très gros plan,caméra à l'épaule et qui suit si bien les corps et surtout la simplicité, les dialogues si justes, le montage en décalage où le son et l'image ne coincident pas toujours et crée un grande vérité. C'est tellement vivant et humain.
Je parlais de ce film parce-que le réalisateur n'a pas vraiment - il le dit lui-même- une culture cinématographique à la base, il a appris au fur à et à mesure à filmer en tournant son film (sans moyens durant 9 ans au grès des rencontres et de ses apprentissages notamment avec Peter Brook pour qui il a été comédien). Ce gars a été maçon, boxeur, a écrit des livres plus ou moins bons, comédien. Il est sans standards culturels balisés paa rapport à ce qu'on pourrait imaginer de ce que doit être un écrivain ou un cinéaste. Il est juste doué et intelligent et ce n'est pas lié à une culture. Et pour finir sur ce commentaire trop long, je conseille à tout le monde de (re)lire La distinction de Bourdieu.
http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Distinction._Critique_sociale_du_jugement

Bises.

Benedicte a dit…

Alors moi, j'ai un Florent Pagny dans mon Ipod et j'ai honte quand même...

fiz a dit…

Ah Marie, qu'est-ce que je t'aime ! Devenons lesbiennes et pacsons-nous (je supporterai Booba et tu m'écouteras chanter "marguerite" de Richard Cocciante) !
Est-ce trop mainstream ? so 2000 ? J'men fous, j't'aime !

Kelpaich a dit…

Bonjour,
Je n'aime pas Booba, mais c'est seulement parce que je ne le connaît pas, ce n'est pas une question de goût mais c'est contextuel (comme tu le dis si bien), par contre Nina Simone.... Popopopopopopopomodoroooooo!!!! Je kiffe!!!
Et venant d'un milieu élitiste, j'ai également mis du temps à assumer mes goûts "populaire". Je suis par exemple fascinée par Britney spears... Et oui (je ne choisis pas mon exemple au hasard).
Sinon mille merci pour ton blog qui, même écrit en pointillé parfois (ce n'est certainement pas un jugement, je suis juste en manque dans ces cas là ;-D), me délecte.

Kelpaich a dit…

Bonjour,
Je n'aime pas Booba, mais c'est seulement parce que je ne le connaît pas, ce n'est pas une question de goût mais c'est contextuel (comme tu le dis si bien), par contre Nina Simone.... Popopopopopopopomodoroooooo!!!! Je kiffe!!!
Et venant d'un milieu élitiste, j'ai également mis du temps à assumer mes goûts "populaire". Je suis par exemple fascinée par Britney spears... Et oui (je ne choisis pas mon exemple au hasard).
Sinon mille merci pour ton blog qui, même écrit en pointillé parfois (ce n'est certainement pas un jugement, je suis juste en manque dans ces cas là ;-D), me délecte.

lilo2 a dit…

J'ai un pote qui aime Carlos (oui, je sais...), ma mère adore écouter Pierre Bachelet et Jaïro...et c'est pas pour ça que je les aime pas et qu'ils ne sont pas des personnes de qualité ! Juste, j'essaie de faire la programmation musicale quand je les voit ! ;-))

Stéphanie a dit…

Mais oui, t'as raison, faut qu'on assume ! Combien de fois j'ai écouté des "tubes grand public" en skred pour pas me prendre la honte :-)

Marie a dit…

C'est toujours marrant/bizarre d'arriver à s'identifier en lisant des posts de blogs! J'ai grandi avec les influences familiales, un mix étrange en variété française, la Motown et du Heavy Metal. Ado j'ai plongé dans la phase Boys Band, pour passer après aux années 60 et au gothique...pour enfin assumer mon amour des années 90 sans honte. Mon groupe préféré reste dans le métal. J'assume aussi mes goûts douteux du cinéma blockbuster, autant que je pourrais regarder La Boum une centaine de fois de plus sans aucun remord.
Merci pour cet article :)

Anonyme a dit…

Et moi j'adore Whitney Houston et Duran Duran, on fait quoi ? Par contre j'ai du mal avec le free jazz, comprends pas... Des bises
Caroline

Anonyme a dit…

Les français ont des goûts de chiotte, c'est connu de façon universelle...

Anaëlle a dit…

Ouais j'ai vu un peu certains commentaire hier.. Je sais pas qui est booba donc je n'ai pas vraiment d'avis.

Je suis tout a fait d'accord avec ce que tu écris. Bien que j'ai encore du mal a assumer mes musiques, et que je cache mon Iphone quand je mets Toni Braxton pour pas que les gens voient dans le bus.
On ne devrait pas avoir honte comme ca..

Bisous ma belle. Et merci d'exister et d'avoir creer ce blog. T'es un peu comme une grande soeur.

Anonyme a dit…

Beaucoup de bruit pour rien...

Eliseb a dit…

Tellement juste, bravo de si bien dire les choses.

Mariame a dit…

Socialement parlant, je suis dans le même cas de figure que toi mais pour moi, c'est au lycée que les choses ont changé. j'étais la fille habillée en lascar qui n'écoutait que du rap et puis par la force des choses ( en m'ouvrant avec mon nouvel entourage + en prenant cher parce que j'étais pour certains j'étais la vieille racaille du lycée enfin bref) j'ai commencé écouter de nouvelles choses. Mais j'ai gardé mon amour du rap, c'est une partie de moi.
Je n'avais pas lu les comm sur le post de Booba et je pense comme certaines lectrices :je ne suis pas sure que les comm les plus "virulants" (et surtout argumenté de façon merdique) soient ceux de ton lectorats habituels.
Enfin tout ce blabla pour dire que perso, si je viens ici c'est pour la diversité de tes goûts, de tes articles et des commentaires : je dirais : pas de soucis pour les différences de goûts, mais on n'est pas la pour juger

lenna a dit…

hello

je n'ai pas lu les commentaires d'hier et je ne connais pas booba, mais je voulais rebondir sur l'idée de culture valorisée ou pas. je crois qu'il y a beaucoup de façon d'aimer la musique/la littérature/le cinéma/l'art/etc, quelquefois on ne se l'explique pas, cela résonne en nous sans savoir pourquoi, d'autres qu'on aime parce que ça vient de ceux qu'on aime, d'autres qu'on apprécie parce qu'on comprend d'où ça vient, où ça va... l'important c'est ce que toute cette musique, film, etc, fait pour nous, le plaisir qu'elle nous apporte, de manière personnelle et aussi comme passerelle vers les autres. c'est aussi une "arme" sociale pour marquer sa distinction, mais au fond ça ne veut pas dire grand chose, on est toujours le snob et le plouc de qq'un, quoi qu'il arrive. donc autant prendre du plaisir, et s'ouvrir la tête en ayant des expériences culturelles variées, et en découvrant son propre chemin de vie.

bises,
lenna

Anonyme a dit…

Britney Spears comme référence...Waouh! c'est énorme

anna a dit…

Les gouts et les couleurs, le mauvais gout le kitch etc...

Je suis souvent raillée pour mes gouts musicaux éclectiques, compagnie créole et autre matt houston, j'ai grandi aux antilles, c'est comme ça et des fois j'écoute du tellement pointu que personne connaît dans mon entourage.
C'est pour moi un snobisme d'aimer cette musique toute pourrite aux yeux des biens stylés.
Car quelque part j'ai le choix d'être plus complexe, complète, ouverte d'aimer du bon du moins bon etc...

Fad a dit…

Tu cartonnes Marie!!!

Je ne laisse pas beaucoup de commentaires mais te lit souvent et franchement le monde serait plus apaisant si la majorité des gens allaient dans le même sens que cet article que tu nous délivres.....Et je n'aime pas Booba ou en tout cas les lyrics de ses chansons!!!

Kiss & peace surtout

Killine a dit…

Wesh marie,

Je voulais juste apporter ma pierre à l'édifice d'une parce que je ne sais pas trop comment c'est possible mais il se trouve que j'écoute et aime booba mais que je ne l'avais jamais vu et je suis tombé sur lui par hasard chez Hanouna et la première chose que je me suis dite c'est : Ah ouais quand il donne trés trés chaud ce jeune homme.
Et sinon, ton post d'aujourd'hui me parle carrément. Tu es souvent un peu comme une grande soeur qui pose des mots sur des choses que je ressents mais surlesquelles je n'ai jamais pris le temps de pousser la réfléxion.
En l'occurrence je suis une ado de cité avec la culture et le vocabulaire qui va avec et même si au fil des années j'ai fait des efforts pour m'intéresser à des choses plus pointu pour comprendre les discussion et les références de mes amis de prépas et plus actuellement de mes collègues de boulot bah en fait y a rien à faire c'est pas ma came. Mais au moins j'ai essayé et je trouve dommage que si peu de gens fassent l’effort inverse. J'ai eu honte pendant longtemps de mes goûts et références mais à presque 30 ans j'ai décidé de les assumer j'ai souvent le droit à des remarques condescendante mais finalement ils viennent souvent de personnes qui par snobisme n'ont même pas été voir ce à quoi cela pouvait ressembler. Alors oui je suis une cadre en statistique oui je porte des jordans au bureau, j'écoute du gros rap bien lourd, du métal (oui aussi du britney et du destiny child qu'est ce qui a tu me cherches...) j'aime les films du box office, les séries de sciences fiction et la téléréalité mais au final c'est aussi pour ça qu'on m'apprécie et surtout c'est ce qui fait mon individualité c'est pourquoi même si je suis bien incapable de les justifier je continuerai à défendre mes gouts.

A pluch'
Killine

Kelpaich a dit…

Salut Anonyme! Est-je écrit que c'était une référence?
;-)

Anonyme a dit…

10/10. CQFD. J'applaudis!

Romandine a dit…

Bravo !!!

JessInNouméa a dit…

Amen

Anonyme a dit…

@Kelpaich :fais toi offrir un bescherelle pour ton Noël!

laurence a dit…

Yeah, enfin, un peu autre chose que les autres blogs français. Je ne connais pas Booba et j'irai voir ce qu'il fait. Je suis d'accord avec toi. Il faut assumer qui on est et arrêter de vouloir « se la jouer ». Marre de ceux qui essaient qui se prennent pour Einstein ou qui font semblant d'avoir plein de pognons. Totalement hors-sujet, regardes-tu Breaking Bad ? Y a peu de rappeurs dans le tas et Aaaron Paul me ferait aimer les pantalons pendants haha

kelpaich a dit…

@Anonyme: pour le coup... je vais m'en acheter un ;-)

Les déambulations de Charly a dit…

Je n'ai pas lu les commentaires (offensifs apparement ?) du post en question, je ne connais pas du tout l'artiste Booba, mais j'était d'accord à 100% sur toutes les choses que tu dis dans ton article, tu exprimes parfaitement ce que j'essaye vainement de formuler dans ma tête de manière claire. J'adore et quel plaisir de lire ton blog "outsider" !

Clémence L a dit…

Je ne comprends pas trop pourquoi les personnes aux commentaires hargneux et déplacés s'expriment toujours de façon anonyme.. L'écran et l'anonymat doivent leurs conférer une sensation de pouvoir, mais ça m'échappe totalement.

Nass (oui comme le rappeur, merci papa, merci maman) a dit…

Bonjour,
Je suis une lectrice de la première heure, et pourtant c'est la première fois que je commente.Habituellement, je n'ose pas car je trouve que les autres lectrices expriment très bien mon point de vue et le formule de façon bien plus intelligente que moi donc je m’abstiens.
Mais cette fois ci, j'ose, je me lance. Je me sent vraiment trop concernée.
Alors voila, je suis un pur produit de banlieue. J'ai grandis dans une cité, d'ailleurs j'y vis toujours.J'ai été baigné dans les cultures dites urbaines (frère danseur pro de break dance, petit ami compositeur d'instru rap et taggeur à ses heures perdues). Je vous une dévotion sans limites pour le rap us, français, dirty, slow etc...cette musique me fait vibré, me parle.Et pourtant, voila 20 ans que je pratique assidument la danse classique (j'ai 25ans), et que je considère BACH comme un dieu/génie de la musique classique. Je pense que nous faisons partis d'une génération "shuffle", qui peut passer d'un extrême à un autre car seul la recherche du plaisir nous intéresse. Nous avons la capacité de nous appropriés des songs différent et ainsi de casser l'idée " tu écoute,donc tu es"
Voila tous ça pour dire qu'on ne peut pas réduire une personne a ses gouts et qu'une personnalité est bien plus complexe que ça. De toute façon qui sommes nous pour juger l’autre?
PS: Je suis gaga de Lunatic, par contre Booba en solo m'ennuie à la différence des songs de ALI en solo.

Nass (oui comme le rappeur, merci papa, merci maman) a dit…

je voue et non je vous! La honte....

Marie a dit…



Julie: C'est exactement ça! Les stones sont grave sexistes, mais c'ets sûrement moins grave... tu sais le système de valeurs est variable visiblement!

Peregrine: Merci beaucoup!

Clairette: J'ai arrêté de me justifier quand j'ai vu que mon goût pour Buffy, tellement moqué s'était mis à être révélé dans des magazines dits branchés, là, je me suis dit que finalement pouvaient devenir très amusantes. je suis forcément la beauf de quelqu'un et ça me va!

petitprunier: <3 je suis assez d'accord avec toi avec les PMU :D

Claire: :D

Gweltaz: J'espérais secrètement que tu viendrais faire ce coming-out ici, c'était ton moment aussi <3

juliette: je te remercie Juliette, ça me touche beaucoup!

Gwadamé: Et bien figure toi que je ne pensais pas que ça allait prendre une direction un peu "musclée".
Je t'embrasse

Anonyme: Merci pour ton commentaire, j'étais comme toi au lycée ;)

Amd: Alors si c'est Hume, on clot le débat!

Clémence L: Ah ma définition, une de mes préférées... je crois que le métissage culturelle (mixant les différentes rencontres de notre vie) est à vivre avec sérénité, il résume parfaitement ce qu'a été notre vie (et ce qu'elle sera...)
Merci, bise

Laure sans url aujourd'hui: il demandera gentiment c'est sûr

Solenn: Oui en fait les choses devraient être comme à 7 ans, juste le plaisir du truc!
Merci, bisous...

Nadja: Merci <3

Cécile: Des étrangetés communes, ça j'en suis sûre ;)

angelle du sud: Tout simplement

krispie: Merci :)

Souad: Bourdieu, en toute simplicité :)

Benedicte: :DD

fiz: Oui, faisons fi de notre vie présente et des convenances...

Kelpaich: Merci (Nina c'est spécial vraiment... )

lilo2: :D Carlos c'est fou

Stéphanie: :) Normal...

Marie: Ouais ma la Boum c'est pas pareil...
bise

Caroline: :)

Anonyme: Mais j'espère bien... Mais c'est qui le chef du bon goût sur Terre?

Anaëlle: Toni Braxton, ça va c'est une très très gentille casserole. Merci, bise

Anonyme: Tu m'étonnes (mon sens du drame...)

Eliseb: :)

Mariame: Merci Mariame!

lenna: Le plaisir je suis d'accord...Bise Lenna

Anonyme: Non pas comme référence, comme goût , ce n'est pas la même chose...

Anna: Matt Houston (j'aime vachement -__-) Je crois que je suis un peu comme toi...

Fad: Merci :)

killine: Merci pour ton commentaire (ouais il donne chaud...)

Anonyme: :)

romandine: :)

JessInNouméa : Nouméa pour de vrai? Classe

Laurence: Oui je regarde Breaking Bad :)

Les déambulations de Charly: (offensants non, un peu désagréables oui). Merci!

Clémence L: c'est l'internet, c'est un peu énervant, mais c'est les règles du jeu :)

Nass: génération Shuffle c'est exactement ça... Ouais fais gaffe aux fautes, monsieur bescherelle va te mettre une fessée sinon...

Swiss Gipsy a dit…

Salut Marie,
Je ne commente pas chaque fois, mais je lis toujours tous tes posts avec délectation.

Celui-ci, en particulier, wow ! Il me touche d'autant plus que toute ma vie, j'ai passé pour l'Alien de service à cause de mes goûts qui sautent un peu du coq à l'âne !

Mes copains punks hallucinaient que je puisse aller passer une soirée voir un ballet classique ou écouter Yehudi Menhuin, et mes copines de danse ne comprenaient pas que je puisse aller pogoter comme une débile sur les Bérus. Ça c'était les année 80 !

En 2012, ça continue : "Comment ça, tu vas aux soirées "Infected Mushroom", aux concerts de "Mötorhead" et de "Rammstein" pis tu vas aussi voir "Casse-Noisette" et faire la folle au festival de Jazz ???? Ça va pas non ?"

Sérieux, j'en entends des vertes et des pas mûres ! Et ça, en Suisse comme au Canada (comme quoi l'esprit "tu te cantonnes à un seul style/image et tu t'y tiens" est bel et bien international).

Ton article est tellement juste, tellement bien écrit, il fallait vraiment que je te le dise !

Et je vais continuer à écouter Metallica et à aimer les tutus, Stravinski, Abba et Cascada ! Na !

Passe un très bon week-end. Kisses from Toronto.

clochette a dit…

J'arrive après la bataille, mais 2-3 pensées en vrac:
je suis violoniste pro, et j'ai grandi assez coupée des autres gamins qui trouvaient ça trop pas cool que je fasse du violon tous les jours, mon univers etc., j'écoutais pas la même zic qu'eux etc. Assez bizarre comme certains font du terrorisme culturel. Perso en tant que musicienne pro, j'ai un peu honte de pas mieux connaître certains courants musicaux, mais certains univers ne m'attirent pas et j'ai pas envie de me forcer à écouter à fond, et avoir un avis superficiel après 2 minutes d'écoute, c'est pire, vaut mieux la fermer. Booba, je connaissais même pas son nom. Mais j'ai une petite idée que si je citais mes compositeurs préférés, ceux qui t'ont snobée dans leurs coms n'auraient pas idée de quoi il s'agit; se la jouer intello en citant Chopin ou Mozart, ça va quoi. Ensuite, perso je trouve bien plus ridicules dans mon milieu ceux qui se la pètent après certains concerts de musique contemporaine (le temps n'a pas encore fait son tri et c'est quand-même 99% de grosse m****, pardon), genre "je suis cultivé et ouvert d'esprit, un concert basé sur le silence, je trouve ça inspirant blablabla" Et nous on a envie de dire "t'es à côté de l aplaque, pauvre cloche, on a joué une pièce de ce compositeur médiocre parce-qu'il se tape notre directeur artistique". Les habits neufs de l'empereur, quoi.
Bref, on écoute ce qu'on a envie d'écouter, ce qui nous fait plaisir, par contre effectivement il me semble essentiel d'avoir de la curiosité intellectuelle, celle qui forge le goût et permet de reconnaître la qualité. J'adore Lana Del Rey, par exemple, mais j'ai bien conscience qu'elle est très médiocre et a un talent très minime.
Mais juger le goût des autres, c'est ridicule, parce-qu'on peut jamais être sûr que demain c'est pas nous qui allons nous extasier devant un empereur à poil.

cJ a dit…

Hahaha!!!! J'aime beaucoup!!! Tu te défend à la perfection car tu as entièrement raison... Tu es juste à la frontière entre la meuf normale, celle qui habite à côté, et la meuf qu'on vénère un peu (oui moi j'adore ton blog). Alors quand la meuf que tu adores aime un truc un peu pourave, il faut juste qu'elle réponde un truc comme ça, et hop! C'est reparti! <3

Ninie Pouce a dit…

De mon côté j'adore me trémousser sur la Compagnie Créole. Tout mes amis le savent, se moquent mais trouve ça rigolo :D

Haeelin a dit…

Marie je viens de lire une de tes réponses qui m'a interpellé, si j'ai bien compris tu as été raillé dans des magasines parce que tu aimes Buffy ? Mais qui n'aime pas Buffy sans déconner ?!
Bref je trouve notre société quand même vachement dans le jugement permanent de l'autre, on catalogue très vite quelqu'un de par sa profession, ses goûts, son salaire. C'est dommage et triste.

Sur le fameux Booba, je ne l'aime pas du tout, le peu que j'ai entendu de lui je les trouvais vraiment sexiste et puis un truc tout bête mais je n'aime tout simplement pas sa voix :o). MAIS on s'en fout, loin de moi l'idée de te jeter des pierres.
Tu kiffes Booba ? Et bien kiffe ça ne changera rien à ma vie et si ça embelli la tienne où est le problème ?

J'ai lu les précédents commentaires du précédent article et ça m'a fait mal au coeur pour toi, toi qui a toujours tout partagé avec nous, en toute transparence, en respectant chaque personne te lisant, j'ai pas compris cette mechanceté qu'on t'a foutu dans la tronche.

Moi je t'envoi des big bisou [ Carlos inside].

Amel, qui te lit assidument depuis perpet' mais ne commente jamais, pas bien.

Maï a dit…

Je ne viens pas souvent chez toi, mais de temps en temps je me souviens que ça fait longtemps et je rattrape mon retard (d'où mon retard ici...)
J'aime qu'à travers des choses parfois futiles, parfois "on s'en fout", tu touches toujours du doigt des "trucs qui se passent", qui nous concernent tous.

(Ca traite plus du jugement que de musique finalement, certains commentaires qui ont suivi en sont la preuve)


Continue!










aube a dit…

Marie, je viens de revenir te lire apres des mois d'absence... et ton dernier paragraphe là, il me ... soulage! t'imagines même pas... là ou je n'arrive jamais a exprimer de maniere aussi concrete ce qui m'a tjs agacé avec mes ex....t'as su le dire de maniere si simple et directe (ouulala que ça fait lèche cul mais tant pis hein!)

pfiou! nier mes gouts (tous autant qu'ils soient) ou les dévaloriser, les classifier, ça m'a tjs été droit au coeur. comme si on méprisait une part de moi même. les gouts c'est des émotions (rire larmes, franche rigolade ou émotions subtiles) et on ne rabaisse/dévalorise pas les émotions des gens... enfin... je trouve...

allez, zou, au plaisir de te relire Marie :)

Anonyme a dit…

Je n'aime pas regarder les dvdthèques des autres et ne voir que des "dvd to see", sans aucune incohérence, je trouve ça triste.
Je n'aime pas regarder les playlists sur les pc, et y voir toujours la même chez tout le monde.
J'aime beaucoup cet article.
Je te découvre à l'instant via Timai.
J'ai moi même cru me perdre parfois, parmi les goûts de mon entourage.
J'ai toujours assumé " la Compagnie créole " ou "Britney" depuis des années en soirée, j'ai déjà acheté un album de Jenifer, je chante "Call me maybe" parce que ca me plait.
Mais parfois on en a marre de se faire critiquer dès qu'on chante une "musique de merde".
Alors on s'éteint un peu.
Mais j'ai bien l'intention d'écouter cette année du Beyoncé, du David Ghetta, tout en gardant une place pour Sonic Youth, Talking Heads

Une Chic Fille All rights reserved © Blog Milk - Powered by Blogger